Dimanche 29 Janvier 2023

partenariat

Le GBIF invite les participants actuels votants et associés du GBIF à soumettre des notes conceptuelles pour le financement de projets par le biais du Programme de soutien au renforcement des capacités (PRC), qui vise à répondre aux besoins spécifiques identifiés par les participants du GBIF en facilitant la collaboration aux niveaux régional et mondial.

En se concentrant sur le renforcement de la capacité à long terme des participants à bénéficier et à contribuer à la mission du GBIF de fournir un accès libre et gratuit aux données sur la biodiversité, cet appel est aligné sur le cadre de renforcement des capacités du GBIF. Le GBIF encourage tous les participants à réaliser des autoévaluations des capacités pour aider à identifier les forces et les besoins en matière de capacités. Les propositions de projet doivent cibler des besoins spécifiques en matière de capacités identifiés par les participants eux-mêmes et être conformes à une ou plusieurs des tâches du plan de mise en œuvre du GBIF 2017-2022 et du programme de travail annuel 2021" (veuillez vous référer à "l'aperçu des éléments de travail 2021").

Les propositions de projet doivent être basées sur une ou plusieurs des trois types d'actions suivantes éligibles à un soutien. Veuillez noter que chaque type d'action a une limite de financement indicative, et les propositions qui ont l'intention de dépasser ces limites doivent inclure une justification.

  • Activités de tutorat: Interactions entre deux ou plusieurs participants au GBIF dont l'objectif principal est le transfert d'informations, de technologies, d'expériences et de meilleures pratiques en petits groupes.
    Limite de financement indicative : 15 000 euros par projet.
  • Soutien aux événements régionaux et aux ateliers de formation: Cours et ateliers avec une composante régionale (multinationale) pour renforcer la capacité des individus ou des réseaux à contribuer au GBIF et à en bénéficier.
    Limite de financement indicative : 15 000 € par projet.
  • Documentation: Production de ressources-clés d'apprentissage et de promotion ou leur adaptation au contexte national ou régional (par exemple par la traduction ou l'inclusion de perspectives locales/régionales). Il est important de noter que le secrétariat du GBIF coordonne activement un système de développement et de mise à jour de la documentation sous la direction d'un comité éditorial. Les principales caractéristiques de ce système comprennent une documentation standardisée, des mises à jour de routine, la création de versions, des traductions, la contribution de la communauté, l'examen par les pairs et un format interrogeable.
    Limite de financement indicative : 5 000 euros par projet.

La demande de financement maximale est de 15 000 euros par projet.

 

Calendrier de candidature

  • Les notes conceptuelles doivent être soumises au plus tard le 2 février 2021, 23:59 CET (UTC +1) via le portail des subventions du GBIF.
  • Les candidats sélectionnés seront invités à soumettre des propositions complètes d'ici fin mars 2021.
  • Après un examen final et une sélection, les projets financés devraient commencer en août 2021 avec une période de mise en œuvre de 12 mois maximum (01 août 2021 - 31 juillet 2022). Nous recommandons de tenir compte du calendrier général des activités liées au GBIF lors de la planification des événements.

 

Recommandations générales pour la préparation des notes de synthèse

  • Assurez-vous que votre projet réponde aux critères d'éligibilité et s'aligne bien sur les objectifs généraux du programme. Tenez également compte des critères d'évaluation mentionnés dans la procédure de candidature. Ceux-ci détermineront si vous serez invité à soumettre une proposition complète.
  • Soyez bref. Essayez de fournir les réponses les plus courtes possibles et n'ajoutez des informations de fond que si elles sont vraiment nécessaires, en utilisant des liens vers des ressources externes plutôt que de longues explications.
  • Consulter les FAQs. La page des FAQs sera mise à jour tout au long de la période de candidature du projet. Envoyez toute question sans réponse à CESP@gbif.org
  • Soumettre à temps. La date limite de soumission est une date limite stricte, et les projets reçus en retard ou incomplets ne seront pas examinés.

 

Critères généraux d'éligibilité

Toutes les activités financées dans le cadre du programme CESP doivent respecter les critères généraux d'éligibilité suivants :

  • Les notes conceptuelles et les propositions complètes doivent être soumises en anglais via le Portail des subventions du FIBG avant les dates limites indiquées.
  • Les demandeurs et les partenaires doivent être en règle avec le GBIF (c'est-à-dire que toutes les parties impliquées dans la proposition de projet n'ont pas de rapports et/ou de produits livrables en retard ou manquants de projets antérieurs financés dans le cadre d'un programme dirigé par le GBIF).
  • Les demandes doivent être présentées par des représentants des participants actuels GIF (à la fois les partenaires votants et associés) : Les demandes peuvent être soumises par (1) un chef de délégation du GBIF, (2) un gestionnaire de nœud du GBIF, ou (3) un représentant d'une institution située dans un pays participant au GBIF seulement si la demande comprend une lettre d'approbation du chef de délégation ou du gestionnaire de nœud du GBIF.
  • The applicant, who is also identified as project lead and primary contact for the project, will be responsible for the management, implementation and reporting of the grant on behalf of all project partners. We expect that the project lead is located in the country where the majority of the activities are scheduled to take place. Should this not be the case, a rationale explaining this decision is required in the concept note.
  • Le demandeur, qui est également identifié comme chef de projet et contact principal pour le projet, sera responsable de la gestion, de la mise en œuvre et de la présentation des rapports de la subvention au nom de tous les partenaires du projet. Nous espérons que le chef de projet sera situé dans le pays où la majorité des activités doivent avoir lieu. Si ce n'est pas le cas, une justification expliquant cette décision est requise dans la note de synthèse.
  • Les propositions de projet doivent être préparées conjointement par tous les collaborateurs du projet (tous les partenaires et le demandeur).
  • Les candidats doivent s'engager à cofinancer leurs projets (en nature ou en espèces) et fournir des détails sur ce cofinancement dans leurs notes conceptuelles et leurs propositions complètes. Le cofinancement fait référence aux coûts réels encourus par les demandeurs lors de l'exécution des activités du projet financé. Il peut s'agir de contributions en nature qui contribuent directement aux activités du projet (comme les salaires du personnel, les frais de voyage, etc.) ou de toute contribution en espèces aux activités du CESP provenant d'autres sources de financement. Le niveau de ce cofinancement sera pris en compte lors de l'évaluation du rapport coût-efficacité.
  • Le financement du CESP ne peut être utilisé que pour les dépenses relatives aux participants actuels au GBIF et aux trois types d'action (activités de mentorat, soutien aux événements régionaux et aux ateliers de formation, et documentation).
  • Toutes les activités financées par le CESP doivent être à but non lucratif. Les fonds du CESP peuvent être utilisés pour soutenir du temps de personnel, les déplacements et les coûts liés à l'organisation de réunions et d'ateliers.
  • En raison de la situation actuelle de la pandémie COVID-19, les propositions de projet peuvent ne pas inclure les plans ou les coûts des voyages internationaux en 2021. Les projets du CESP peuvent demander un financement pour couvrir jusqu'à 50% des coûts des services informatiques requis pour les événements virtuels, jusqu'à un maximum de 1 000 euros.
  • Les propositions de projet peuvent inclure des plans et des coûts relatifs aux voyages internationaux ayant lieu pendant la période de mise en œuvre admissible en 2022, uniquement lorsqu'elles sont accompagnées de plans d'urgence clairs. Les coûts liés aux déplacements à l'intérieur du pays et aux ateliers physiques peuvent être inclus pendant toute la période de mise en œuvre, mais doivent être accompagnés de plans d'atténuation des risques au cas où des restrictions nationales sévères seraient mises en vigueur.
  • Note that CESP funds cannot be used to pay for Overheads, which include costs that cannot be directly attributed to the activities of the project, e.g. bank transfer fees, exchange rate fees, Value Added Tax (VAT), postal/courier costs. CESP funds also cannot be used to pay for expenses related to the purchase of IT hardware or for expenses related to non-GBIF Participants. Such expenses may be included in a project plan if they are covered with alternative sources.
  • S'ils sont invités à soumettre une proposition complète, les candidats doivent préparer un budget détaillé.
  • S'ils sont invités à soumettre une proposition complète, les candidats doivent fournir des plans pour assurer la durabilité des activités après la fin du soutien du CESP au projet.
  • S'ils sont invités à soumettre une proposition complète, chaque partenaire de projet nommé doit fournir une confirmation écrite sous la forme d'une lettre, qui comprend une déclaration de leur participation et de leur rôle spécifique dans le projet. Ces lettres doivent être soumises via le portail des subventions du GBIF.
  • S'ils sont invités à soumettre une proposition complète, tous les participants au GBIF qui bénéficieront du projet doivent remplir un une auto-évaluation des capacités. Si elle est sélectionnée pour un financement, cette évaluation fera également partie du processus de rapport.
  • Toutes les données mobilisées grâce aux subventions du CESP, ainsi que tout autre produit des projets, tel que le matériel de formation, doivent être mises à disposition sous une CC0 1.0 waiver ou CC-BY 4.0 license.

 

À propos du portail des subventions du GBIF

Les candidats qui n'ont pas encore de compte sur le portail de subventions du GBIF doivent s'inscrire et en créer un le plus tôt possible, car le processus de vérification du compte peut prendre jusqu'à deux (2) jours ouvrables. Toute demande/question envoyée à CESP@gbif.org doit recevoir une réponse dans les trois (3) jours ouvrables.

 

Processus de candidature et critères de sélection

Les demandes de subventions du CESP suivent un processus en deux étapes :

Étape 1

Le chef de projet soumet une note conceptuelle par l'intermédiaire du portail des subventions du GBIF, qui sera examinée pour s'assurer qu'elle répond aux critères généraux d'éligibilité et qu'elle entre dans le champ d'application du programme. Si elle réussit ces tests, la note conceptuelle est examinée de manière indépendante par trois évaluateurs et notée en fonction des critères de sélection suivants :

  • Pertinence, urgence et ampleur des besoins en capacités ciblés
  • Efficacité perçue de la proposition pour répondre aux besoins déclarés
  • Valeur escomptée des produits livrables du projet
  • Probabilité que le projet obtienne des résultats durables
  • Rentabilité (y compris des facteurs tels que le nombre de participants au GBIF bénéficiant du projet, les fonds de contrepartie obtenus (cofinancement), etc.)
  • Alignement sur le programme de travail actuel du GBIF

Un panel convoqué par le secrétariat du GBIF, comprenant des experts externes, évalue ensuite les notes conceptuelles sur la base de la notation et des commentaires fournis par les évaluateurs, avant de recommander les candidats qui devraient être invités à soumettre une proposition complète. En plus des conseils fournis par les examinateurs, ce panel peut tenir compte des critères suivants dans ses recommandations :

  • L'équilibre géographique et thématique, afin de garantir que les propositions sollicitées répondent à des objectifs plus larges visant à faciliter la collaboration aux niveaux régional et mondial
  • Avantages escomptés pour la communauté GBIF au sens large
  • Un équilibre approprié entre les projets qui s'appuient sur les activités des bénéficiaires précédents et ceux qui réunissent de nouvelles équipes de projet
  • Possibilité de combiner des notes conceptuelles ayant des objectifs similaires, des centres d'intérêt et/ou des partenaires qui se chevauchent en une seule soumission au stade de la proposition complète

 

Étape 2

Les candidats recommandés par le comité de sélection sont invités à soumettre une proposition complète séparément via le portail des subventions du GBIF. L'invitation peut être accompagnée de recommandations ou de conditions spécifiques communiquées par le comité de sélection. Il peut s'agir de commentaires des examinateurs sur le détail de la note conceptuelle, de recommandations concernant le budget ou de suggestions relatives à l'éventuel jumelage du projet avec une autre note conceptuelle soumise. La réponse à ce retour d'information constituera un critère supplémentaire utilisé pour évaluer la proposition complète.

Les propositions complètes sont soumises au même processus que la note de synthèse, c'est-à-dire un examen indépendant et une notation par trois examinateurs, et une évaluation par le comité de sélection. Comme pour la première étape, les recommandations finales de financement peuvent tenir compte de l'équilibre géographique et thématique, ainsi que de l'équilibre entre les équipes de projet expérimentées et nouvelles, afin de garantir le meilleur impact global du cycle annuel de financement.

 

Liens importants

 

Nénuphar rose (Nymphaea pubescens) observé à Krong Siem Reap, Cambodge par David Thomas. Photo via iNaturalist CC BY-NC 4.0

 

Lire l'article original

Le GBIF et l'OBIS - le système d'information sur la biodiversité des océans — ont signé un nouvel accord de cinq ans visant à promouvoir une coopération accrue entre les deux réseaux mondiaux de données sur la biodiversité dans un large éventail d'activités et de services.

La lettre d'accord vise à la fois la collaboration technique couvrant les normes de données, la publication et le traitement, et la collaboration institutionnelle pour assurer des liens plus étroits entre les nœuds OBIS et GBIF, des possibilités de formation partagées et une documentation alignée.

Il s'agit du deuxième accord pluriannuel entre les deux réseaux, qui fêtent tous deux leur 20e anniversaire en 2020-2021.

L'OBIS, appelé à l'origine Système d'information biogéographique sur les océans, a été créé en mai 2000 dans le cadre du recensement de la vie marine, et est maintenant un projet du programme Échange international de données et d'informations océanographiques (IODE) de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO. Il vise à être le portail de données et d'informations le plus complet sur la diversité, la distribution et l'abondance de la vie marine pour aider ses États membres à parvenir à un écosystème océanique sain et résilient.

Le GBIF - Global Biodiversity Information Facility - a été officiellement créé en septembre 2001 en tant que collaboration volontaire entre les gouvernements, dans le but de fournir à chacun, partout dans le monde, un accès libre et gratuit aux données concernant tous les types de vie sur Terre.

Le GBIF et l'OBIS collaborent déjà dans de nombreux domaines, notamment en travaillant avec les mêmes normes de données et des outils de soutien comme le Integrated Publishing Toolkit, développé par la communauté GBIF et utilisé par l'OBIS comme plateforme recommandée pour le partage des données marines. Toutefois, les deux réseaux reconnaissent que leurs communautés d'utilisateurs et leurs institutions de publication de données respectives bénéficieront de méthodes de travail communes plus rationnelles.

Les domaines spécifiques couverts par la nouvelle lettre d'accord sont notamment les suivants :

  • Coopérer pour une plus grande interopérabilité des données par le biais des normes d'information sur la biodiversité (TDWG)
  • Coordination au niveau de la gouvernance, y compris la composition partagée des groupes consultatifs scientifiques et techniques
  • Encourager davantage les institutions à partager les données marines par l'intermédiaire des deux plateformes en une seule étape de publication, avec des liens plus étroits entre les nœuds GBIF et OBIS et les éditeurs de données
  • Travailler conjointement sur le traitement des données et d'autres technologies pour assurer les pipelines de données les plus efficaces pour les deux réseaux
  • Collaboration sur l'incorporation de nouveaux flux de données, tels que les données d'occurrence dérivées de séquences génétiques, de la télédétection et d'autres sources
  • Dans la mesure du possible, aligner les orientations écrites sur la publication des données par le GBIF et l'OBIS respectivement
  • Collaboration sur les échanges de personnel, les possibilités de formation partagées, le renforcement des capacités et la collecte de fonds

"Ensemble, les communautés de chercheurs et de gestionnaires de données qui utilisent et contribuent au GBIF et à l'OBIS possèdent les connaissances et les compétences nécessaires pour aider le monde à faire face aux menaces qui pèsent sur la biodiversité et à trouver des moyens d'assurer la durabilité des écosystèmes", a déclaré Sky Bristol, co-président du groupe de pilotage de l'OBIS. "Le nouvel accord aide les deux communautés à continuer à réaliser de nouvelles opportunités de collaboration vers des objectifs communs."

"Alors que le GBIF et l'OBIS entrent tous deux dans leur troisième décennie, il est de plus en plus important que nous mettions en commun nos ressources et l'expérience accumulée par les deux communautés", a déclaré Joe Miller, secrétaire exécutif du GBIF. "Ce nouvel accord offre de nombreuses possibilités de travailler ensemble plus étroitement que jamais afin de garantir que la recherche et la politique en matière de biodiversité marine bénéficient des données les meilleures et les plus complètes disponibles."

 

Kelp géant (Macrocystis pyrifera), Le Cap, Afrique du Sud, 2020 © Callum Evans / iNaturalist - CC BY-NC 4.0.

 

Lire l'article original

Le Secrétariat du GBIF recherche une personne dynamique pour servir de responsable de partenariat stratégique. Le titulaire de ce poste à haute visibilité aura l'occasion de bâtir et de maintenir un large éventail de relations stratégiques tout en mobilisant des ressources et en représentant le GBIF dans divers contextes : bilatéraux, régionaux, internationaux et intergouvernementaux.

Le GBIF a conçu ce nouveau poste afin de consolider et d'élargir la base de ressources qui soutient les priorités stratégiques clés du GBIF, notamment:
1) l'autonomisation du réseau mondial du GBIF, en augmentant le nombre de pays et d'organisations participants et en renforçant les capacités des nœuds existants et futurs ;
2) accroître la pertinence du GBIF pour les impératifs sociétaux incarnés dans les objectifs de développement durable des Nations Unies. En particulier ceux liés à la vie sur terre et dans l'eau, à la conservation, au changement climatique, à la sécurité alimentaire et à la santé humaine;
3) maintenir et améliorer la capacité du GBIF en tant qu’une des principales infrastructures de recherche au monde pour les données sur la biodiversité.

Le titulaire travaillera sous la supervision générale du responsable de la communication au sein de l'équipe Participation et engagement, dont le travail se concentre sur le réseau du GBIF et les parties prenantes.

Le poste est un poste à temps plein situé à Copenhague, au Danemark, pour une période de deux (2) ans avec possibilité de renouvellement.

Pour postuler, veuillez envoyer un curriculum vitae (maximum deux pages A4) avec une lettre de motivation (maximum deux pages A4), détaillant vos compétences et qualifications, et comment vous pouvez ajouter de la valeur aux efforts du GBIF.

Les candidatures doivent être soumises en anglais par e-mail à SPOfficer@gbif.org avant le 10 juin 2020. Veuillez indiquer dans la candidature où vous avez vu cette annonce. Les demandes de renseignements concernant le poste peuvent être adressées au responsable des communications, Kyle Copas, à kcopas@gbif.org, ou à la responsable des ressources humaines, Susanne Sheldon, à slsheldon@gbif.org. Les entretiens pour le poste devraient avoir lieu de juin à juillet 2020.

Deadline : 10 juin 2020

Informations concernant le poste sur la site du GBIF.org (en anglais) ici

 

Renard volant à lunettes (Pteropus conspicillatus), Queensland, Australie. Photo 2020 David G. White via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-NC 4.0.

Un nouveau partenariat entre le GBIF et le groupe de travail sur la conservation de la flore et de la faune de l'Arctique (Conservation of Arctic Flora and Fauna Working Group ou CAFF) vise à améliorer la qualité et la portée des informations sur la biodiversité de l'Arctique mises à disposition pour la recherche scientifique et d'autres usages.

Le partenariat se concentrera plus particulièrement sur le développement d'un flux efficace de partage des données entre le CAFF et le GBIF ; l'échange de données a déjà commencé avec l'installation de l'outil IPT (Integrated Publishing Toolkit) du GBIF par le CAFF, qui a permis de publier deux jeux de données sur l'Arctique : des données issues du Circumpolar Seabird Monitoring Plan ainsi que des données d'abondance et de répartition du boeuf musqué (Ovibos moschatus).

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

Revenir en haut