Samedi 08 Août 2020

Utilisation du centre d'échange de la CDB pour renforcer l'acquisition et le partage de données sur la biodiversité

Contexte & Participants

Au cours des deux dernières années, les Parties à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) et son secrétariat ont mis au point un nouveau système de gestion du contenu pour le Clearing House Mechanism (CHM), affilié à la Convention. L'outil, appelé «Bioland», est interopérable avec d'autres bases de données sur la biodiversité.

 

Les équipes nationales de CHM participant à ce projet comprennent: la République Démocratique du Congo, le Cameroun, la Mauritanie, Madagascar, le Bénin, le Togo, la Guinée, la Belgique et la France.

 

Ce programme bénéficie du financement du CESP (Capacity Enhancement Support Program) du GBIF, du co-financement de l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique, du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, de CEBioS (Capacities for Biodiversity and Sustainable Development), de Sud Expert Plantes Développement Durable (SEP2D), et de la coopération belge pour le développement ; ainsi que du soutien du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique.

 

Objectif & Description

Les principaux objectifs de ce projet sont de renforcer les liens entre les communautés CHM et GBIF, et de développer des synergies concrètes, par exemple un plugin spécifique compatible avec GBIF pour Bioland.

 

Calendrier & Documents

Revenir en haut