Jeudi 19 Juillet 2018

Zimbabwe

Le Zimbabwe se joint au GBIF

La nation d'Afrique australe devient le dix-huitième pays Participant d'Afrique à rejoindre la communauté GBIF

 

La République du Zimbabwe a rejoint le GBIF en tant que Participant associé, devenant le 56ème pays à rejoindre le réseau mondial. Le ministère de l'Environnement, de l'Eau et du Climat a désigné l'Université de l'Enseignement des Sciences de Bindura pour signer le Mémorandum of Understanding du GBIF au nom du Zimbabwe et représenter le pays au Conseil d'Administration.

 

L'Université de Bindura dirige un projet national dans le cadre du programme Biodiversity Information for Development (BID).

Le projet de l'université vise à cataloguer, numériser et publier des données d'occurrence d'espèces pour les produits forestiers non ligneux (NTFP pour non-timber forest products). Il fait partie des cinq projets menés par des institutions au Zimbabwe en partie via le programme BID, qui est financé par l'Union européenne.

 

"Au Zimbabwe, nous sommes ravis de rejoindre la famille du GBIF," a déclaré Abraham Matiza, chef du Bureau national de la biodiversité du Zimbabwe au ministère de l'Environnement, de l'Eau et du Climat. "Le partenariat avec le GBIF nous permettra d'atteindre les objectifs de la Convention sur la diversité biologique, les Objectifs d'Aichi pour la biodiversité et notre Plan d'action pour la stratégie nationale concernant la biodiversité. Ceci est particulièrement important pour assurer une nation avec des écosystèmes résilients et des valeurs de biodiversité pour le développement social, politique et économique visant à s'attaquer aux menaces sur la biodiversité.

En outre, en tant que ministère, nous apprécions le rôle joué par l'Union européenne à travers le GBIF pour financer des projets de mobilisation de la biodiversité avant même que le pays n'en devienne un participant, et nous espérons que nos relations continueront de croître."

 

"L'entrée du Zimbabwe dans le GBIF est un excellent exemple de l'opportunité offerte par le programme BID d'impliquer une communauté plus large en Afrique dans la mobilisation et l'utilisation des données sur la biodiversité," a déclaré Tim Hirsch, directeur adjoint du GBIF.

"Grâce aux projets financés au Zimbabwe, nous avons déjà vu le développement de l'expertise en informatique de la biodiversité au sein des institutions clés, et cela est de bon augure pour la création d'un nœud GBIF efficace dans le pays. Cela afin de coordonner les flux de données et les informations nécessaires pour la gestion et la conservation du riche patrimoine biologique du pays. "

 

Les utilisateurs de GBIF.org peuvent actuellement télécharger plus de 320 000 occurrences d'espèces au Zimbabwe provenant de 412 ensembles de données différents fournis par 31 pays. Environ la moitié des occurrences sont publiées par des institutions d'Afrique du Sud avec le jeu de données SAFRING. Celui-ci contient des historiques de baguage d'oiseaux publiés par l'Institut national de la Biodiversité d'Afrique du Sud, Institut qui a contribué à plus de 85 000 enregistrements. L'espèce avec le plus grand nombre d'occurrences enregistrées au Zimbabwe - plus de 14 000 - est le quéléa à bec rouge (Quelea quelea).

 

Plus d'informations (en anglais) ici

 

Impala (Aepyceros melampus) observé par Rémi Cardinael près de Chiredzi, Zimbabwe. Photo via iNaturalist sous licence CC BY-NC 4.0.

La dernière étape du programme BID (ou Biodiversity Information for Development) a attribué un financement pour  27 nouveaux projets basés en Afrique subsaharienne.

Proposés par des institutions de 17 pays différents, ces projets recevront des subventions sur 18 mois, allant de 9 555 à 40 000 euros. Ils mobiliseront des données sur divers sujets comme : la sécurité alimentaire, les aires protégées, les espèces menacées, la numérisation des collections et la gestion de la conservation. Les projets sont subventionnés à hauteur de  707 130 € par le programme BID et cofinancé  à hauteur de 649 146 € par les participants. En faisant progresser les objectifs du programme BID, ces subventions aideront les projets à accroître la quantité d'informations disponibles sur la biodiversité dans les pays de l'ACP c’est à dire  l’Afrique subsaharienne, les Caraïbes et le Pacifique).

En décembre, les représentants des projets ont lancé ce nouveau cycle de projet en prenant part à un atelier de mobilisation de données organisé par l'Institut national de la biodiversité sud-africain (SANBI) au Cap. Les participants ayant terminés  la formation avec succès auront une certification sous la forme de badge en ligne.

Les subventions offertes dans le cadre de cet appel comprennent 12 projets à l'échelle nationale axés sur la création ou le renforcement d'installations nationales d'information sur la biodiversité, et sur l'augmentation des données disponibles sur la biodiversité dans le pays. En outre, 15 subventions de projet à plus petite échelle mobiliseront des données pertinentes pour  les priorités de conservation.

Grâce aux institutions de huit nouveaux pays (Ethiopie, Libéria, Malawi, Maurice, Mozambique, Nigeria, Soudan du Sud et Zambie), le programme BID soutient à présent des projets menés dans 28 pays d'Afrique subsaharienne .

Pendant la phase finale, un comité d'examen externe a sélectionné ces projets parmi 35 propositions provenant de 384 soumissions initiales reçues en avril 2017. Et ils rejoignent les 35 autres projets financés par le programme BID en Afrique, dans les Caraïbes et dans les îles du Pacifique.
 

Titre Type Financement BID Est. de co-financement
Capacity advancement for the Nigeria node of GBIF National 39 972 € 15 597 €
Establishing Metadata of Biodiversity Data Generated from Ramsar Sites in Tanzania Mineur 18 500 € 1 500 €
Building Capacity for Biodiversity Data Mobilization and Conservation in Liberia Mineur 20 000 € 44 200 €
Extension and management of the reference collections of bee pollinators in West Africa Mineur 20 000 € 5 000 €
Increasing data-mobilization capacity to conserve threatened medicinal plants in Ghana National 23 500 € 11 500 €
Getting the plants to all: dissemination of information from the collection of The Mauritius Herbarium Mineur 17 968 € 15 838 €
Alien, native, and endemic grasses of Madagascar Mineur 19 951 € 7 420 €
Mobilizing specimen data on bats and rodents from Zimbabwe Mineur 9 555 € 20 150 €
Data mobilization for crop protection against native and invasive pest species for sustainable agricultural production in Cameroon Mineur 15 000 € 17 600 €
Amphibian conservation in DR Congo through biodiversity capacity building and data mobilization Mineur 20 000 € 18 050 €
Mobilizing bat occurrence data in Zambia National 39 870 € 68 194 €
BRYOTAN National 27 367 € 10 800 €
Digitizing Odonata species of southern Nigeria Mineur 19 410 € 6 000 €
Mobilization of Biodiversity Data Related to Protected Areas and Threatened Species in Western Cameroon Mineur 19 500 € 7 869 €
Development of National Biodiversity Database System (NBDS) National 40 000 € 10 000 €
Developing an Accessible Biodiversity Information System for Sustainable Development in Cameroon National 34 850 € 20 750 €
Status and spatial diversity of Sorghum wild species in Malawi Mineur 19 876 € 16 483 €
Freshwater biodiversity of the Eastern Highlands of Zimbabwe: Assessing conservation priorities using primary species occurrence data Mineur 20 000 € 63 600 €
Digitizing national vegetable databases to improve food and nutritional security in Eastern Africa Mineur 19 631 € 5 002 €
Mobilization of data on non-timber forest species in biodiversity hotspots of Zimbabwe National 38 387 € 23 000 €
Digitizing the Matobo Hills Arachnid collections at the Natural History Museum of Zimbabwe Mineur 5 000 € 58 500 €
Prioritizing conservation management in an East African forest landscape National 39 773 € 26 608 €
Biodiversity Information for Development and Environmental Resilience in Southwestern Ethiopia (BIDERSE) National 39 770 € 29 250 €
Mobilizing primary biodiversity data for Mozambican species of conservation concern National 40 000 € 58 464 €
The Forgotten African Islands - Addressing the gap in freshwater biodiversity knowledge for the Indian Ocean Islands National 40 000 € 64 000 €
Strengthening Malawi’s Biodiversity Information Facility National 40 000 € 20 600 €
Increasing capacity for conservation of threatened fish species through data mobilization and training Mineur 20 000 € 13 641 €

 

Le programme BID est financé par l'Union européenne.

 

Zonocerus variegatus (Linnaeus, 1758) , Cameroon. Photo de Jakob Fahr sous licence CC BY-NC 4.0

 

Revenir en haut