Jeudi 08 Décembre 2022

SINP

Le GBIF (Global Biodiversity Information Facility, ou Système mondial d'information sur la biodiversité) est un réseau international dont le but est de mettre à disposition le maximum de données primaires sur la biodiversité via le portail www.gbif.org, de façon libre et gratuite.

Ces données primaires, aussi appelées données d’occurrences d’espèces, permettent de détailler où, quand, comment et par qui des représentants de toutes sortes d’espèces animales, végétales et d’autres groupes taxonomiques ont été observés ou collectés. Ces informations peuvent également prendre la forme de listes d’espèces ou d’échantillonnages naturalistes.

L’INPN (Inventaire national du patrimoine naturel), piloté par PatriNat, constitue la plateforme nationale du Système d’information de l’inventaire du patrimoine naturel (SINP). Cet inventaire contribue au GBIF depuis plusieurs années, en partageant au niveau international les données d’occurrences d’espèces rassemblées par les producteurs de données français sur le territoire national, métropole et outre-mer inclus. Ces données d’observation d’espèces sont transmises par les partenaires (associations naturalistes, bureaux d’études environnementales, services de l'État...), que ce soit au niveau régional grâce au travail des plateformes régionales du SINP et de leurs réseaux, mais également grâce aux réseaux de production nationaux.

Cette contribution a encore augmenté en 2022 avec la diffusion vers le GBIF de plus de 19 millions de nouvelles données, portant à 101 millions le total des données partagées par PatriNat dans ce système d’information mondial sur la biodiversité ; cela fait de la France le 3e pays contributeur en termes de nombre de données partagées, issues de plusieurs centaines de producteurs.

Cette contribution 2022 vers le GBIF a été marquée par l’ajout des données provenant des études d’impacts environnementaux et des projets d’aménagements concernés par le dispositif DEPOBIO, qui gère le dépôt légal des données brutes de biodiversité issues du secteur privé. Cela représente plusieurs milliers de nouveaux jeux de données sur tous les territoires français, qui viennent enrichir la connaissance des espèces au niveau national et international.

Toutes ces données sont librement accessibles et contribuent à la production de nouvelles études scientifiques ainsi qu’à l’appui aux politiques publiques : suivi des espèces envahissantes et des zoonoses, identification des zones à protéger en priorité, étude de la répartition et de la migration des espèces, etc. L’utilisation des données mises en ligne sur GBIF.org est compilée chaque année dans la revue scientifique du GBIF.

Le GBIF France, en association avec PatriNat dans laquelle il est intégré, remercie tous les producteurs et éditeurs de données français ayant contribué au GBIF et reste disponible à l'adresse gbif@gbif.fr pour accompagner la mise en ligne ou l'utilisation des données accessibles dans le réseau GBIF !

 

En savoir plus

• Voir la page data publisher de PatriNat sur gbif.org
• Voir le site du dispositif DEPOBIO
• Voir la Revue scientifique du GBIF
• Voir la vidéo « Le SINP et la sphère internationale » décrivant les flux de données entre SINP et GBIF
• Voir le Guide d’accompagnement pour la transmission des données d’observation sur les espèces dans le cadre de programmes nationaux

 

Crédits photos

• Rosalie des Alpes Rosalia alpina © Julien Touroult

L’UMS PatriNat a intégré plus de 1 800 000 données d’occurrences sur les espèces sur les territoires français (métropole et outre-mer), provenant d’institutions étrangères ayant diffusé des données sur la France dans le réseau GBIF.

 

Ces données, accessibles de façon libre et gratuite sur le site www.gbif.org et provenant de plus de 45 pays et territoires à travers le monde, ont été rassemblées et intégrées dans l’INPN en suivant les protocoles habituels de validation des données, afin de n’intégrer que celles étant conformes au standard et aux règles en vigueur dans le SINP.

 

Outre l’apport d’informations sur la biodiversité des territoires français (l’INPN a intégré des occurrences concernant plus de 40 000 taxons présents sur les territoires français), ce rapatriement de données a également permis d’enrichir la connaissance sur les taxons en contribuant à la prochaine mise à jour du référentiel taxonomique national TAXREF.

Dans un cadre de partage et de diffusion des connaissances, l'appel à projet vise à combler des lacunes en termes de taxons, d’écosystèmes, de période et/ou de géographie. Cet appel à projets s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou la conservation de la biodiversité, par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).

 

Les projets sélectionnés porteront sur au moins une des thématiques suivantes :

  • Acquisition de connaissances naturalistes (inventaire/cartographie d'habitats, taxonomie, complétude de répartition temporelle et spatiale, etc.)
  • La diffusion des connaissances naturalistes (publication, clé de détermination, etc.)
  • L’acquisition et le partage d’illustrations de la biodiversité

 

Date de clôture de l’appel : 18 janvier 2019

  • Pour plus d’informations, consultez le document de l’appel à projets sur cette page.

Hackathon #HackBiodiv - 3, 4 et 5 juin

Le Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer organise le Hackathon #HackBiodiv les 3, 4 et 5 juin 2016 au Tank, 22 bis rue des Taillandiers, 75011 Paris.

48 heures pour imaginer de nouveaux services et outils visant à mieux connaître et protéger la biodiversité, à la croisée d'enjeux agricoles, touristiques, de santé publique, d'emploi, d'urbanisme ou encore de changement climatique.

Pour l'occasion, près de 35 millions de données issues de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), plate-forme nationale du SINP, seront ouvertes. Il regroupe des données d’observation de faune, flore et de fonge sur plus de 160 000  espèces, d’habitats naturels, ainsi que plus de 24 000 contours d’espaces naturels et leurs descriptions.

D'autres jeux de données sur les milieux aquatiques, la météo, occupation des sols ou forestière... seront mis à disposition pour ce week-end d'innovation.

Développeurs, scientifiques, designers, créatifs... Venez relever le défi #HackBiodiv!

L'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) a récemment récupéré plus de 20 000 données sur le portail international GBIF, issues de producteurs internationaux et concernant la région Haute-Normandie.

Cet échange de données entre le GBIF et l'INPN a été initié dans le cadre du SINP, afin d'exploiter les données étrangères concernant le territoire français. Cette première expérience de partenariat entre l'Observatoire Biodiversité Haute-Normandie, l'INPN et le GBIF sera par la suite étendue à tout le territoire.

Ces données sont essentiellement des données ornithologiques à plus de 95%, viennent ensuite les données de gastéropodes, d'annélides et d'insectes. L'ensemble couvre 699 taxons observés entre 1871 et 2014.

Revenir en haut