Dimanche 19 Janvier 2020

SINP

L’UMS PatriNat a intégré plus de 1 800 000 données d’occurrences sur les espèces sur les territoires français (métropole et outre-mer), provenant d’institutions étrangères ayant diffusé des données sur la France dans le réseau GBIF.

 

Ces données, accessibles de façon libre et gratuite sur le site www.gbif.org et provenant de plus de 45 pays et territoires à travers le monde, ont été rassemblées et intégrées dans l’INPN en suivant les protocoles habituels de validation des données, afin de n’intégrer que celles étant conformes au standard et aux règles en vigueur dans le SINP.

 

Outre l’apport d’informations sur la biodiversité des territoires français (l’INPN a intégré des occurrences concernant plus de 40 000 taxons présents sur les territoires français), ce rapatriement de données a également permis d’enrichir la connaissance sur les taxons en contribuant à la prochaine mise à jour du référentiel taxonomique national TAXREF.

Dans un cadre de partage et de diffusion des connaissances, l'appel à projet vise à combler des lacunes en termes de taxons, d’écosystèmes, de période et/ou de géographie. Cet appel à projets s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou la conservation de la biodiversité, par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).

 

Les projets sélectionnés porteront sur au moins une des thématiques suivantes :

  • Acquisition de connaissances naturalistes (inventaire/cartographie d'habitats, taxonomie, complétude de répartition temporelle et spatiale, etc.)
  • La diffusion des connaissances naturalistes (publication, clé de détermination, etc.)
  • L’acquisition et le partage d’illustrations de la biodiversité

 

Date de clôture de l’appel : 18 janvier 2019

  • Pour plus d’informations, consultez le document de l’appel à projets sur cette page.

Hackathon #HackBiodiv - 3, 4 et 5 juin

Le Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer organise le Hackathon #HackBiodiv les 3, 4 et 5 juin 2016 au Tank, 22 bis rue des Taillandiers, 75011 Paris.

48 heures pour imaginer de nouveaux services et outils visant à mieux connaître et protéger la biodiversité, à la croisée d'enjeux agricoles, touristiques, de santé publique, d'emploi, d'urbanisme ou encore de changement climatique.

Pour l'occasion, près de 35 millions de données issues de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), plate-forme nationale du SINP, seront ouvertes. Il regroupe des données d’observation de faune, flore et de fonge sur plus de 160 000  espèces, d’habitats naturels, ainsi que plus de 24 000 contours d’espaces naturels et leurs descriptions.

D'autres jeux de données sur les milieux aquatiques, la météo, occupation des sols ou forestière... seront mis à disposition pour ce week-end d'innovation.

Développeurs, scientifiques, designers, créatifs... Venez relever le défi #HackBiodiv!

L'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) a récemment récupéré plus de 20 000 données sur le portail international GBIF, issues de producteurs internationaux et concernant la région Haute-Normandie.

Cet échange de données entre le GBIF et l'INPN a été initié dans le cadre du SINP, afin d'exploiter les données étrangères concernant le territoire français. Cette première expérience de partenariat entre l'Observatoire Biodiversité Haute-Normandie, l'INPN et le GBIF sera par la suite étendue à tout le territoire.

Ces données sont essentiellement des données ornithologiques à plus de 95%, viennent ensuite les données de gastéropodes, d'annélides et d'insectes. L'ensemble couvre 699 taxons observés entre 1871 et 2014.

ECOSCOPE (Réseau des observatoires de recherche sur la biodiversité) associe le SINP (Système d'information sur la nature et les paysages) à l’organisation de son séminaire annuel. Cet événement partagé s'articulera autour des complémentarités "recherche - expertise" à travers le concept émergent de "Variables Essentielles de Biodiversité" (EBVs, Essential Biodiversity Variables). Les objectifs de ce séminaire sont de mieux connaître et comprendre les EBVs, leur intérêt pour les observatoires (visibilité, synergies entre observatoires), au bénéfice des gestionnaires d’observatoires et des utilisateurs de données. Il s’agit aussi de définir comment ce concept peut être implémenté à l’échelle nationale, en cohérence avec les initiatives internationales.

Destiné à tous les responsables scientifiques des observatoires et à leurs équipes, ainsi qu’à toutes les personnes impliquées dans l'étude de l'état et la dynamique de la biodiversité à des fins de recherche et d'expertise, le séminaire se tiendra le lundi 03 Novembre 2014 à Paris.

Les informations pratiques et le programme détaillé sont disponibles sur cette page.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 20 octobre à cette adresse.

Revenir en haut