Dimanche 03 Décembre 2023

référence

Le GBIF a publié trois nouveaux documents techniques destinés à être examinés par la communauté et apprécierait les contributions et commentaires sur chacune des publications suivantes :

Pris ensemble, ces trois documents de géoréférencement fournissent des outils essentiels pour améliorer la pratique de l'interprétation spatiale des lieux, en particulier (mais pas exclusivement) pour ceux qui travaillent avec des données d'occurrence biologique provenant de collections scientifiques muséales. Le guide des meilleures pratiques fournit un contexte théorique et des méthodes de géoréférencement de localités descriptives ainsi que des termes et technologies communs. Le Quick Guide propose des conseils pratiques et un protocole citable pour les projets de géoréférencement. Enfin, le manuel explique comment utiliser la calculatrice de géoréférencement, un outil créé pour aider au géoréférencement des localités décrites.

Les membres de la communauté souhaitant participer en tant que pairs évaluateurs sont encouragés à consulter les directives destinées aux contributeurs, puis à proposer leurs suggestions pour améliorer les documents, via GitHub avant la date limite du 1er novembre 2020.

Les nouveaux documents complètent le premier ensemble de travaux que le Secrétariat du GBIF a commandé à VertNet pour lancer le programme de documentation numérique. Ces documents reflètent l'engagement pris pour la première fois dans le Programme de travail du GBIF pour 2019, qui visait à renforcer les compétences techniques et la formation dans les communautés de pratique du GBIF, non seulement en mettant à jour les orientations disponibles, mais aussi en améliorant les processus de maintien de celles-ci au fil du temps.

En plus des contributions sur les documents, les commentaires sur le processus d'examen par les pairs de la communauté et le programme de documentation numérique (y compris les suggestions sur les sujets que nous devrions envisager de couvrir) sont toujours les bienvenus à communication@gbif.org.

s'abonner à la liste de diffusion « documentation numérique » du GBIF. Le GBIF publiera également des annonces sur ses comptes Twitter et LinkedIn.

 

Comment participer à l'examen par les pairs de la communauté ?

Les membres de la communauté intéressés à contribuer à ce processus d'examen par les pairs peuvent lire la présentation du programme de documentation numérique pour placer leur efforts dans le contexte, puis passer en revue les instructions et attentes spécifiques sur la manière de proposer des suggestions et des améliorations.

Pour faire entendre votre voix et participer en tant que réviseur, nous demandons aux membres de la communauté de :

  1. Créer un compte GitHub(vpoir la vidéo de présentation).
  2. Lire les documents Géoréférencement Meilleures pratiques, Géoréférencement Guide de référence rapide & Manuel de géoréférencement
  3. Créer et commenter les problèmes sur le référentiel GitHub approprié (voir la vidéo de présentation) :
  4. Lancer, suivre et soutenir les discussions sur le forum de la communauté GBIF

Veuillez vous rappeler que toutes les interactions dans le cadre de ce processus doivent respecter le code de conduite du GBIF, qui vise à encourager un « environnement sûr, hospitalier et productif » c'est-à-dire « professionnel, respectueux et sans harcèlement pour tous les participants.»

 

Date limite pour l'examen par la communauté : 1er novembre 2020

 

Photo : Dauphin de Commerson ( Cephalorhynchus commersonii ), au large de Chubut, Argentine © Gabriel Laufer / iNaturalist - CC0

 

Lire l'article original

 

L’équipe du Secrétariat du GBIF a terminé la huitième mise à jour de la liste de référence taxonomique (taxonomic backbone) du GBIF.org, qui cherche à établir les correspondances et des liens pour toutes les données d’occurrences et de taxonomie.

Cette nouvelle version de la taxonomy a permis d’ajouter environ 725 000 noms, 85% d’entre eux concernant des espèces animales. La mise à jour comprend de plus 100 000 nouveaux taxons acceptés, qui ne figuraient pas dans les versions précédentes de la backbone taxonomy.

Les éléments clés de cette mise à jour incluent la dernière version du Catalogue of Life, qui partage 3,8 millions de noms, ainsi que deux jeux stables de DNA-based Operational Taxonomic Units (OTUs), avec un peu plus de 480 000 Barcode Index Numbers (BINs) provenant du International Barcode of Life (iBOL) et quelques 160 000 hypothèses d’espèces (SHs) pour la fonge, issues de la version 8 de UNITE.

D’autres sources majeures de noms pour la backbone taxonomy incluent :

 

Une autre amélioration apportée est l’intégration des traitements taxonomiques partagés via Plazi, qui ont à eux seuls permis d’ajouter 48 000 noms, en majeure partie des taxons nouvellement décrits. La liste complète des sources pour la GBIF backbone taxonomy – comprenant les nombres exacts de noms ajoutés – est disponible sur la page du jeu de données.

Le processus de gestion de la taxonomic backbone est complexe et implique la réindexation de toutes les données d’occurrence du GBIF. Plus d’informations sur la structure de la backbone taxonomy et la façon dont elle est assemblée sont disponibles sur ce récent post de blog.

Revenir en haut