Dimanche 23 Juin 2024

INPN GBIF données biodiversité inventaire SINP 2e contributeur monde France

La France transmet au GBIF 140 millions de données sur ses territoires, dont 85% sont issues de l’INPN.

Le GBIF (Global Biodiversity Information Facility, ou Système mondial d'information sur la biodiversité) est un réseau international dont le but est de mettre à disposition le maximum de données primaires sur la biodiversité via le portail www.gbif.org, de façon libre et gratuite.

L’INPN (plateforme nationale du Système d’information de l’inventaire du patrimoine naturel (SINP) contribue au GBIF depuis plusieurs années, en partageant au niveau international les données d’occurrences d’espèces rassemblées par les producteurs de données français sur le territoire national, métropole et outre-mer inclus. Ces données d’observation d’espèces, accessibles sur OpenObs, sont transmises par les partenaires (associations naturalistes, bureaux d’études environnementales, services de l'État...), que ce soit au niveau régional grâce au travail des plateformes régionales du SINP et de leurs réseaux, mais également grâce aux réseaux de production nationaux.

Début 2023, plusieurs envois de données agrégées par l’INPN ont permis à la France d’accéder à la 2e place des pays contributeurs du GBIF ; ces données, diffusées par flux automatisé utilisant les services web GBIF, représentent 85% des 139,9 millions d’occurrences d’espèces partagées sur les territoires français par plusieurs centaines de producteurs.

Depuis 2022, les contributions de l’INPN vers le GBIF sont marquées par l’ajout des données provenant des études d’impacts environnementaux et des projets d’aménagements concernés par le dispositif DEPOBIO, qui gère le dépôt légal des données brutes de biodiversité issues du secteur privé. Cela représente plusieurs milliers de nouveaux jeux de données sur tous les territoires français, qui viennent enrichir la connaissance des espèces au niveau national et international.

Toutes ces données sont librement accessibles et contribuent à la production de nouvelles études scientifiques ainsi qu’à l’appui aux politiques publiques : suivi des espèces envahissantes et des zoonoses, identification des zones à protéger en priorité, étude de la répartition et de la migration des espèces, etc. L’utilisation des données mises en ligne sur GBIF.org est compilée chaque année dans la revue scientifique du GBIF.

 

En savoir plus

 

Photo : Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris)© Éric Sansault (ANEPE Caudalis) / INPN

Revenir en haut