Lundi 26 Février 2024

GBIF Task Group

Le GBIF a mis en ligne récemment le rapport final du groupe de travail sur la découverte et la mobilisation des données de collection, mis en place afin d'accélérer la découverte, la numérisation et l'accessibilité des données de collections d'histoire naturelle.

Les objectifs principaux de ce groupe de travail étaient de :

  • Documenter les bonnes pratiques issues de plusieurs projets actuels de mobilisation de données, concernant différents types de collections
  • Documenter les modèles économiques les plus adaptés à la mobilisation de données
  • Echanger avec des intitiatives actuelles dédiées à l'augmentation des capacités et à la mobilisation de données
  • Fournir des conseils lors de l'élaboration de documents de formation et de sensibilisation, afin d'aider les institutions et décideurs intéressés par cette thématique à mettre en place une stratégie de mobilisation grâce aux métadonnées
  • Fournir des conseils dans l'établissement de priorités pour la numérisation des collections d'histoire naturelle afin de répondre aux besoins institutionnels, nationaux et mondiaux
  • Faire des recommandations pour la mise en place de stratégies durables et sur le long terme pour la mobilisation et l'accès aux données de colelctions d'histoire naturelle.

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

Un groupe de travail constitué d'experts du domaine a partagé des recommandations pour s'assurer que le GBIF fournisse des données durables, fiables, actuelles et accessibles sur les espèces invasives, et contribue à la gestion à long terme de ces menaces importantes pour la biodiversité.

 

Le rapport final du groupe de travail sur l'adéquation des données à l'usage dans la recherche sur les espcèes invasives définit une stratégie impliquant les éditeurs de données, les points nodaux des Participants au GBIF, le Secrétariat du GBIF et des partenaires du réseau.

 

Ce rapport sort peu après le lancement du "Défi d'Honolulu" par un groupement international incluant le GBIF, et qui demande des actions urgentes sur les espèces invasives. Des experts provenant de gouvernements et d'ONG ont lancé cette intiative durant le récent congrès de l'UICN à Hawaii. Une des étapes soutenues par les partenaires du Défi d'Honolulu est de permettre l'amélioration des connaissances sur les espèces invasives, leurs impacts et leurs routes d'invasion, en investissant dans la collecte de données, leur standardisation, leur partage et leur accès libre.

 

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

 

Abdomen d'un Agryle du frêne (Argils planipennis) grossi 50x par Macroscopic Solutions via Flickr. Photo sous la licence CC BY-NC 2.0.

Un groupe d'experts internationaux a été assemblé par le GBIF afin de produire des recommandations sur la meilleure façon d'aider la recherche sur les espèces invasives à l'aide des données partagées via le réseau GBIF.

 

Ce Task group on data fitness for use in research into invasive alien species fait partie d'une stratégie plus large de consultation des communautés d'experts à l'échelle mondiale, visant à améliorer l'adéquation à l'usage des données accessibles via le GBIF.org.

D'autres groupes de travail ont déjà mis en ligne leurs recommandations concernant les données liées à la recherche sur l'agrobiodiversité ainsi que les modélisations de distributions d'espèces.

 

La recherche sur les espèces invasives représente une partie significative des données d'occurrences d'espcèes publiées dans le réseau GBIF. Sur les 407 publications à comité de lecture citant le GBIF publiées en 2015, 69 articles scientifiques étaient liés à des travaux sur les espèces invasives. Toutes les publications sur ce thème sont visibles sur cette page.

 

Le Secrétariat du GBIF coordonne également le Global Invasive Species Information Partnership (GIASIP) pour la Convention sur la Diversité Biologique (CBD), qui vise à améliorer et harmoniser les données disponibles pour les preneurs de décisions centrées sur la lutte contre les espèces invaisves. Ce partenariat a récemment permis de publier la première version du Global Register of Introduced and Invasive Species (GRIIS), développé par le Species Survival Commission Invasive Species Specialist Group de l'UICN.

 

Plus d'informations sur cet groupe de travail et sa composition ici (en anglais).

 

 

Crédit photo : Water hyacinth (Eichhornia crassipes), 2012 CC BY-NC-SA Andreas Kay

Un rapport présentant les recommandations d'un groupe d'experts chargés de l'amélioration des données issues du GBIF pour la modélisation écologique vient d'être mis en ligne. Ce rapport rassemble les résultats d'une enquête diffusée dans le milieu de la recherche en modélisation de répartition des espèces, ainsi que les conclusions du groupe de travail qui s'est tenu lors du symposium "Frontiers of Biodiversity Informatics and Modelling Species Distributions" à New-York en novembre 2015.

Les recommandations du groupe de travail sont les suivantes :

- fournir aux utilisateurs des indicateurs fiables sur la précision, la qualité et l'incertitude des données

- proposer des outils permettant aux utilisateurs d'annoter les erreurs ou autres problèmes dans les données

- aider les utilisateurs à utiliser et interpréter les données de façon appropriée.

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

Revenir en haut