Samedi 28 Mai 2022

Asie

Au nom du réseau des participants nationaux, le secrétariat du GBIF a le plaisir de vous inviter à présenter des candidatures pour le prix des jeunes chercheurs de l'année 2021. Ce programme annuel vise à encourager et à reconnaître les recherches et les découvertes innovantes en informatique de la biodiversité par des étudiants de troisième cycle dont les études de maîtrise et de doctorat s'appuient sur les données fournies par le GBIF.

Le programme 2021 fournira deux prix de 5 000 euros récompensant le travail de deux chercheurs en début de carrière - de préférence, un candidat en master et un candidat en doctorat - nommés par les chefs de délégation et les gestionnaires de nœuds des pays participants du GBIF.

Un jury organisé par le Comité scientifique du GBIF sélectionnera deux lauréats parmi les candidats dont les noms auront été reçus par le Secrétariat du GBIF avant le 21 juin 2021. Les lauréats seront annoncés au début de l'automne 2021.

 

Échéances nationales pour 2021

Bien que la date limite de réception des candidatures au secrétariat du GBIF soit fixée au 21 juin, les délais locaux s'appliquent !

  Pays Date limite
ES Espagne 31 mai 2020

Nous afficherons ici les autres délais nationaux au fur et à mesure que nous les recevrons et publierons les notifications par le biais du flux GBIF Twitter en utilisant le hashtag #YoungResearchers

 

Éligibilité

Les candidats doivent être inscrits dans un programme universitaire de deuxième cycle pour pouvoir bénéficier de la bourse. Les candidats doivent être soit

 

  • a) citoyens d'un pays participant au GBIF

ou

  • b) étudiants d'un établissement situé dans un pays participant au GBIF

 

Les nominations peuvent provenir de la délégation du GBIF ou du nœud > soit du pays de citoyenneté du candidat soit du pays de l'institution d'accueil du candidat.

 

Procédure et délais de soumission

Les étudiants qui souhaitent se porter candidats doivent s'adresser au chef de délégation ou au responsable de nœud d'un pays membre votant ou participant associé du GBIF (voir la liste complète). Les participants nationaux sont responsables de l'établissement de leurs propres délais et processus pour la réception et le traitement des candidatures des étudiants. Par conséquent, les étudiants diplômés qui souhaitent être nominés doivent consulter les sites web de leurs participants nationaux au GBIF ou contacter directement le chef de délégation ou le gestionnaire du nœud.

Les propositions des étudiants sont d'abord examinées et classées par ordre de priorité au niveau national. Les nœuds nationaux du GBIF sont encouragés à travailler en étroite collaboration avec les communautés universitaires et les établissements d'enseignement supérieur de leur pays et à entrer en contact avec les programmes universitaires et les groupes de recherche pertinents.

Les chefs de délégation nationaux et/ou les gestionnaires de nœuds peuvent soumettre un maximum de deux candidats par pays au secrétariat du GBIF à youngresearchersaward@gbif.org avant la date limite de soumission du 21 juin 2021. Les chefs de délégation et les gestionnaires de nœuds veilleront à ce que les soumissions soient complètes et comprennent tous les éléments énumérés ci-dessous. Les soumissions de propositions incomplètes ne seront pas prises en compte.

 

Dossier de nomination pour le prix

Les candidats doivent préparer leur proposition et les dossiers de candidature à inclure

  • Résumé de la recherche (200 mots)
  • Description du projet (maximum 5 pages, 12-point Arial) that describes :
    a. La nécessité de la recherche et la ou les questions auxquelles elle répond.
    b. Le rôle des données accessibles par le biais du GBIF pour répondre à ces questions. Les propositions de recherche doivent clairement démontrer comment l'étude intègre les données mobilisées par le GBIF. Les étudiants ayant des questions sur les données mobilisées par le GBIF doivent travailler avec les conseillers universitaires, leur nœud national GBIF, le secrétariat du GBIF ou les membres du comité scientifique pour améliorer leur compréhension.
    c. La portée de la recherche, le plan, les méthodologies, les citations de la littérature pertinente et le calendrier.
    d. Le cas échéant, une description ou un extrait d'un plan de gestion des données qui décrit comment les données relatives à la recherche sont publiées ou seront préparées pour être publiées par le réseau GBIF à GBIF.org.
  • Curriculum vitae de l'étudiant candidat comprenant les coordonnées complètes de l'établissement d'origine.
  • Pièces justificatives
    a. Une lettre officielle du mentor/superviseur de l'étudiant certifiant que le candidat est un étudiant en règle dans le programme d'études supérieures de l'université.
    b. Au moins une, et pas plus de trois, lettres de soutien de chercheurs établis, actifs dans un domaine qui englobe et intègre l'informatique de la biodiversité (par exemple, la génétique, la composition et les caractéristiques des espèces, la biogéographie, l'écologie, la systématique, etc.)

 

Processus et critères de sélection

Le comité scientifique du GBIF examinera les candidatures et sélectionnera les lauréats des prix des jeunes chercheurs.

Les critères d'attribution des prix sont les suivants :

  • Originalité et innovation
  • Utilisation et importance stratégique des données accessibles par le biais du GBIF
  • Efficacité et impact mesurables pour faire progresser l'informatique de la biodiversité et/ou la conservation de la diversité biologique

Les propositions qui ne sont pas retenues peuvent être mises à jour et soumises à nouveau pour examen les années suivantes.

Les boursiers sont censés reconnaître le soutien du GBIF lorsqu'ils diffusent des résultats de recherche par le biais de publications évaluées par des pairs, de présentations lors de réunions professionnelles et d'autres médias.

 

Holacanthella paucispinosa, un collembole à pattes courtes observé à Mokoreta, Southland, Nouvelle-Zélande. Photo 2020 Damien Brouste via iNaturalist CC BY-NC 4.0

 

Lire l'article original

Le cinquième cycle de financement du programme BIFA (Fonds d'information sur la biodiversité pour l'Asie) soutiendra neuf nouveaux projets en 2020, axés sur la mobilisation des données sur la biodiversité à partir des collections et le suivi écologique dans la région.

L'appel lancé en novembre 2019 a attiré un large éventail de propositions hautement compétitives. Les projets, sélectionnés après un processus d'évaluation rigoureux, impliquent des équipes d'institutions de neuf pays asiatiques, ainsi que quatre partenaires extérieurs à la région. En combinant le financement total de 117 829 € octroyé avec le cofinancement obtenu par les équipes de projet, l'investissement total dépasse 280 000 €.

Les projets débutent tous en juillet et seront mis en œuvre fin 2021 au plus tard. Chaque projet a nommé au moins un membre de l'équipe pour participer à un atelier virtuel de mobilisation de données pour l'Asie. Celui vise à partager les compétences clés requises pour le formatage et le partage de données via le réseau GBIF, et à développer la communauté régionale de pratique en informatique de la biodiversité.

Le programme BIFA est géré par le Secrétariat du GBIF et financé par le ministère de l'Environnement du Japon dans le but de combler les lacunes dans les données et de soutenir la capacité d'information sur la biodiversité en Asie.

Pour voir la liste de 9 projets retenus ou voir l'intégralité de l'article, cliquez ici

 

Nénuphar épineux (Euryale ferox) observé dans le lac Xiaoxingkai, Heilongjiang, Chine par John Howes. Photo via iNaturalist (CC BY-NC 4.0)

Le programme BIFA apporte un soutien supplémentaire aux activités existantes au sein du réseau GBIF, en répondant aux besoins des chercheurs et des décideurs régionaux par la mobilisation et l'utilisation de données sur la biodiversité. Cet appel sollicite des propositions qui améliorent la connaissance de la biodiversité asiatique grâce à l'accès aux données de collections biologiques et de programmes de surveillance dans la région.

Les membres situés dans l'un des pays / économies éligibles en Asie sont éligibles et nous vous invitons à participer à cet appel.

 

Pour les membres qui ne sont pas en Asie, vous pouvez également être inclus en tant que partenaire dans un rôle de mentor ou de conseil, à condition que le projet concerne des données et des activités dans la région asiatique.

Les candidatures doivent être soumises via le nouveau portail de subventions GBIF. Il est vivement recommandé aux candidats de créer un compte sur le portail des subventions GBIF dès que possible, car le processus de vérification du compte peut prendre jusqu'à 2 jours ouvrables. Toutes les demandes de renseignements envoyées à BIFA@gbif.org recevront une réponse dans un délai de 3 jours ouvrables.

 

Pour toutes questions à propos de l'appel, veuillez contacter BIFA@gbif.org.

 

Plus d'information (en anglais) ici

Le quatrième appel dans le cadre du programme du Fonds d’information sur la biodiversité pour l’Asie (BIFA) appelle des projets qui :

  • Améliore la connaissance de la biodiversité asiatique grâce à l'accès aux données des collections biologiques et aux programmes de surveillance dans la région
  • Font participer la recherche et les communautés politiques à l'utilisation et à l'application des données mobilisées par le biais du GBIF

Le GBIF invite à soumettre des propositions dans le cadre de la quatrième phase du programme du Fonds d’information sur la biodiversité pour l’Asie (BIFA), financé par le ministère de l’Environnement du gouvernement du Japon.

 

Cet appel à propositions vise à relever les principaux défis que les nœuds du GBIF en Asie ont identifiés dans le cadre de la mobilisation et de l’utilisation des données sur la biodiversité dans la région. Le financement potentiel total affecté à cet appel est d’environ 71 000 € et les candidats peuvent demander un maximum de 15 000 € par l’intermédiaire de BIFA pour chaque projet.

 

L'appel à propositions comprend trois types de subventions :

 

Ces subventions sont ouvertes à toutes les institutions basées dans les pays asiatiques éligibles.

 

Les notes succinctes de présentation doivent être soumises au Secrétariat du GBIF avant le 6 janvier 2019, à l'aide du modèle approprié. Pour plus d'informations, contactez bifa@gbif.org.

 

Processus de candidature et calendrier

Un comité de sélection réuni par le secrétariat du GBIF évaluera les candidatures selon un processus en deux étapes.

  • Les notes conceptuelles initiales, à l'aide du modèle fourni, doivent être soumises au plus tard le 06 janvier 2019.
  • Les candidats sélectionnés seront invités à soumettre des propositions complètes en février 2019.
  • Après un examen final et une sélection, les projets financés devraient commencer en mai 2019. La période de mise en œuvre du projet sera d'environ mai 2019 à mars 2020.

 

Les candidats (quelque soit le type de subventions demandées) devront envoyer un membre de l'équipe de projet à un atelier de renforcement des capacités et obtenir une certification pour les compétences acquises. Cet atelier aura lieu en juin ou juillet 2019 et le coût de la participation sera pris en charge séparément des fonds du BIFA (les candidats ne doivent PAS l'inclure dans le budget du projet).

 

Plus de détails ici

 

Polype de bouton vert (Palythoa mutuki) de Gaurav Patil via iNaturalist. Photo sous licence CC BY-NC 4.0.

Le Viet Nam rejoint le GBIF

Le Viet Nam a rejoint le GBIF en tant que participant associé, ce qui porte à 57 le nombre total de pays participant au GBIF.

La signature du protocole d'entente du GBIF par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement (MONRE) marque la conclusion de plusieurs années d'engagement fructueux avec l'Agence vietnamienne pour la conservation de la nature et de la biodiversité (BCA) concernant la participation au GBIF. En 2016, la BCA a collaboré avec le nœud GBIF japonais dans un projet financé par le Fonds d’information sur la biodiversité pour l’Asie (BIFA) géré par le GBIF pour développer le système de base de données vietnamienne et créer une feuille de route pour la participation au GBIF.

La BCA a également accueilli la réunion régionale asiatique du GBIF de 2017 à Hanoï, démontrant ainsi l'impliquation du pays envers l’engagement et la collaboration du GBIF dans la région.

Tim Hirsch, directeur adjoint et responsable de la participation et de l’engagement du GBIF, a déclaré: «L’entrée officielle du Viet Nam dans le GBIF est la bienvenue. L’amélioration de notre participation en Asie est une priorité majeure et nous espérons que cette mesure encouragera d’autres pays de la région à s’impliquer. »

Dr. Hoang Thi Thanh Nhan, directeur adjoint de la BCA et chef de la délégation du Viet Nam, a déclaré: «Nous sommes ravis de rejoindre l’effort mondial sur l’information sur la biodiversité en tant que membre du GBIF, qui soutient de manière significative la conservation de la biodiversité dans le monde. Le Viet Nam est disposé à coopérer avec tout partenaires pour promouvoir le développement du GBIF. »

En tant que l’un des pays les plus diversifiés sur le plan biologique, le Viet Nam abrite 10% des espèces de mammifères, d’oiseaux et de poissons du monde et 40% des plantes locales ne se trouvent nulle part ailleurs. Selon les évaluations de la Liste rouge de l'UICN, plus de 100 espèces présentes au Viet Nam sont gravement menacées, dont 14 espèces de Camellia qui sont endémiques.

Les utilisateurs de GBIF.org peuvent actuellement accéder à environ 350 000 occurrences d'espèces au Viet Nam provenant de 209 fournisseurs basés dans 33 pays différents.

Les principaux contributeurs aux données sur la biodiversité vietnamienne sont :

- le jeu de données d'observation eBird du Cornell Lab of Ornithology,

- le Muséum national d’histoire naturelle, Paris

- le Missouri Botanical Garden.

 

A eux trois, ils combinent 50% des occurrences d'espèces situés au Viet Nam

 

Avec l’entrée du pays dans le réseau GBIF, ces enregistrements seront complétés par la mobilisation de données provenant des collectes et des activités de suivi au Viet Nam. Des chercheurs associés à des institutions vietnamiennes ont publié cinq articles de revues scientifique citant une utilisation substantielle de données issues par le GBIF.

Plus d’information (en anglais) ici

 

Douc langur à queue rouge (Pygathrix nemaeus) par vanbang via iNaturalist. Photo sous licence CC BY-NC 4.0.

Revenir en haut