Mardi 11 Décembre 2018

Asie

Le Viet Nam rejoint le GBIF

Le Viet Nam a rejoint le GBIF en tant que participant associé, ce qui porte à 57 le nombre total de pays participant au GBIF.

La signature du protocole d'entente du GBIF par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement (MONRE) marque la conclusion de plusieurs années d'engagement fructueux avec l'Agence vietnamienne pour la conservation de la nature et de la biodiversité (BCA) concernant la participation au GBIF. En 2016, la BCA a collaboré avec le nœud GBIF japonais dans un projet financé par le Fonds d’information sur la biodiversité pour l’Asie (BIFA) géré par le GBIF pour développer le système de base de données vietnamienne et créer une feuille de route pour la participation au GBIF.

La BCA a également accueilli la réunion régionale asiatique du GBIF de 2017 à Hanoï, démontrant ainsi l'impliquation du pays envers l’engagement et la collaboration du GBIF dans la région.

Tim Hirsch, directeur adjoint et responsable de la participation et de l’engagement du GBIF, a déclaré: «L’entrée officielle du Viet Nam dans le GBIF est la bienvenue. L’amélioration de notre participation en Asie est une priorité majeure et nous espérons que cette mesure encouragera d’autres pays de la région à s’impliquer. »

Dr. Hoang Thi Thanh Nhan, directeur adjoint de la BCA et chef de la délégation du Viet Nam, a déclaré: «Nous sommes ravis de rejoindre l’effort mondial sur l’information sur la biodiversité en tant que membre du GBIF, qui soutient de manière significative la conservation de la biodiversité dans le monde. Le Viet Nam est disposé à coopérer avec tout partenaires pour promouvoir le développement du GBIF. »

En tant que l’un des pays les plus diversifiés sur le plan biologique, le Viet Nam abrite 10% des espèces de mammifères, d’oiseaux et de poissons du monde et 40% des plantes locales ne se trouvent nulle part ailleurs. Selon les évaluations de la Liste rouge de l'UICN, plus de 100 espèces présentes au Viet Nam sont gravement menacées, dont 14 espèces de Camellia qui sont endémiques.

Les utilisateurs de GBIF.org peuvent actuellement accéder à environ 350 000 occurrences d'espèces au Viet Nam provenant de 209 fournisseurs basés dans 33 pays différents.

Les principaux contributeurs aux données sur la biodiversité vietnamienne sont :

- le jeu de données d'observation eBird du Cornell Lab of Ornithology,

- le Muséum national d’histoire naturelle, Paris

- le Missouri Botanical Garden.

 

A eux trois, ils combinent 50% des occurrences d'espèces situés au Viet Nam

 

Avec l’entrée du pays dans le réseau GBIF, ces enregistrements seront complétés par la mobilisation de données provenant des collectes et des activités de suivi au Viet Nam. Des chercheurs associés à des institutions vietnamiennes ont publié cinq articles de revues scientifique citant une utilisation substantielle de données issues par le GBIF.

Plus d’information (en anglais) ici

 

Douc langur à queue rouge (Pygathrix nemaeus) par vanbang via iNaturalist. Photo sous licence CC BY-NC 4.0.

Le GBIF invite à soumettre des propositions de projets dans le cadre de la troisième phase du programme du Fonds d'information sur la biodiversité pour l'Asie (BIFA), financé par le ministère de l'Environnement du gouvernement du Japon.

Cet appel à propositions vise à relever les principaux défis identifiés par les nœuds du GBIF en Asie concernant la mobilisation et l'utilisation des données sur la biodiversité dans la région. Le montant total du financement potentiel attribué à cet appel est d'environ 105 000€ et les candidats peuvent demander un maximum de 15 000€ via le BIFA pour chaque projet.

Trois types de subventions sont incluses dans l'appel:

Les notes conceptuelles doivent être soumises au Secrétariat du GBIF avant le 20 décembre 2017, en utilisant le modèle approprié comprenant les lignes directrices pour chaque type de subvention cité ci-dessus. Pour plus d'informations, contactez bifa@gbif.org.
 

Processus de demande et calendrier

Un jury de sélection assemblé par le Secrétariat du GBIF évaluera les candidatures selon un processus en deux étapes.

  • Les notes conceptuelles initiales, utilisant les modèles fournis, doivent être soumises avant le 20 décembre 2017
  • Les candidats sélectionnés seront invités à soumettre des propositions complètes début 2018
  • Après un examen final et une sélection, les projets financés débuteront au deuxième trimestre 2018. La période de mise en œuvre du projet sera approximativement d'avril 2018 à février 2019.

Les candidats à des subventions de mobilisation de données seront tenus d'envoyer un membre de l'équipe du projet à un atelier de renforcement des capacités et d'obtenir une certification dans les compétences nécessaires pour publier des données selon les normes GBIF. Cet atelier aura lieu en juin ou en juillet 2018, et le coût de la participation sera pris en charge séparément des fonds BIFA (les candidats n'ont PAS besoin de l'inclure dans le budget du projet).

 

Documents :

Guidelines: BIFA collections data mobilization grants

Guidelines: BIFA ecological data mobilization grants

Guidelines: BIFA portal development grants

Biodiversity Information Fund for Asia: BIFA programme
 

 

L'annonce originale (en anglais) est disponible ici

 

Euphorbe du soleil (Euphorbia helioscopia), Shimotsuke, Préfecture de Tochigi, Japon. Photo par Bramadi Arya via des observations de qualité de recherche iNaturalist, sous licence CC BY-NC 4.0.

Le GBIF a lancé récemment un appel à propositions correspondant à la deuxième phase du Biodiversity Information Fund for Asia (BIFA) programme, financé par le Ministère de l'Environnement du Japon.

 

Cet appel à propositions vise à répondre aux besoins, identifiés par les points nodaux GBIF d'Asie, et concernant la mobilisation et l'utilisation des données sur la biodiversité dans la région. Le budget total alloué à ce programme est d'environ 80 000€.

L'appel recouvre deux types de subventions :

 

  • Subventions BIFA pour le renforcement des capacités, qui cibleront les besoins liés aux connaissances théoriques et pratiques pour la publication des données en Asie, notamment les problèmes linguistiques. Les points nodaux GBIF et les regroupements de points nodaux peuvent proposer des projets pour obtenir ces subventions.
  • ​Subventions BIFA pour la mobilisation des données, qui cibleront les lacunes taxonomiques et géographiques dans les données de biodiversité accessibles de façon libre et gratuite. Ces subventions sont ouvertes à toutes les institutions localisées en Asie.

 

La date limite de dépôt des dossiers pour cet appel à propositions est le 18 novembre 2016. Vous pouvez télécharger les modèles de documents pour soumettre vos projets : renforcement des capacités et mobilisation des données.

 

Plus d'informations et de conseils sur la soumission de projets sur cette page (en anglais).

 

Illustration : Bamboo forest ( by paazio) / CC BY-NC 2.0

Revenir en haut