Lundi 01 Juin 2020

Argentine

Les gagnants des Young Researchers Awards 2019 décernés par le GBIF ont été dévoilés : il s'agit de Nicky Nicolson, doctorante à l'University Brunel à Londres et de Marcos Zárate, Doctorant de l'Université nationale du Sur (UNS) hébergé au Centre pour l'étude des systèmes marins du Centre scientifique et technologique national de Patagonie (CCT CENPAT-CONICET). Ce dernier est le 1er Argentin à recevoir ce prix.

 

Les recherches de Nicky Nicolson commencent par regrouper les données numériques de spécimens d’herbiers partagés par l’intermédiaire de GBIF.org, afin d’identifier les collecteurs de spécimens sur le terrain et les expéditions qu’ils ont menées. L'exploration de données de ces entités implicites - souvent non gérées de manière formelle, mais reconnues par les chercheurs et les détenteurs de collections d'échantillons - permet de remodeler des agrégations de données telles que ce que propose le GBIF. Des résumés efficaces de données à grande échelle permettent de nouveaux résultats tels que la visualisation de données et la représentation graphique de réseaux.

 

Les recherches de Marcos Zárate explorent l’utilisation des technologies du Web sémantique et des données ouvertes qui y sont liées pour améliorer la qualité et l’interopérabilité des données. En créant un cadre riche en données pour établir et exploiter les interrelations entre les jeux de données et les applications, le Web sémantique facilite la réutilisation et l'interrogation des données à l'aide d'applications, de vocabulaires et d'ontologies partagés au-delà des frontières de la communauté.

 

Depuis leur création en 2010, les chefs de délégation nationaux du GBIF ont utilisé le Prix annuel Young Researchers pour promouvoir et encourager l'innovation dans la recherche liée à la biodiversité en utilisant des données partagées via le réseau GBIF.

 

Le jury 2019 du Young Researchers Award était constitué de :

  • Anders G. Finstad* (chair) : Université norvégienne des sciences et technologies
  • Jurate De Prins* : Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique
  • Gregory Riccardi* : Université d'État de Floride
  • Philippe Grandcolas* : Centre National de la Recherche Scientifique | Muséum national d’Histoire naturelle
  • Emma Patricia Gomez Ruiz : Faculté des sciences biologiques, Université autonome de Nuevo León
  • Erlend Nilsen : Institut norvégien de recherche sur la nature

* membre du comité scientifique du GBIF

 

Plus d'informations sur les travaux de Marcos Zárate et Nicky Nicolson sont disponibles en ligne (en anglais).

 

Marcos Zárate et Nicky Nicolson© Photos provenant du site GBIF.org

Après avoir examiné une collection variée de 23 propositions, un jury d'experts a sélectionné six gagnants - deux pour la premiere place (remportant le prix de 10 000 euros chacun) et quatre pour la secondes places (remportant un prix de 3 500 euros chacun) - dans le cadre du Challenge GBIF Ebbe Nielsen 2018. Les solutions et les innovations conçues par les lauréats - et, évidemment, par tous les participants - reflètent et abordent des sujets d’intérêt et de préoccupation de grande envergure dans la communauté informatique de la biodiversité. Des sujets tels que les données ouvertes liées, la mobilisation de données, la qualité et l’interopérabilité des données.

 

Le Jury du Challenge Ebbe Nielsen 2018 fut constitué de :

  • Greg Riccardi, iDigBio
  • Jo Judge, Réseau national britannique sur la biodiversité
  • Marie Elise Lecoq, GBIF France
  • Eduardo Dalcin, Institut de recherche sur le jardin botanique de Rio de Janeiro
  • Dag Endresen, GBIF Norvège
  • Ana C.M. Malhado, Université fédérale d'Alagoas
  • Anabela Plos, GBIF Argentine | Muséem argentin des sciences naturelles
  • Anders G. Finstad, Université norvégienne des sciences et technologies
  • Philippe Grandcolas, Muséum national d’histoire naturelle

 

 

Le Challenge est un prix d'encouragement annuel qui honore la mémoire du Dr Ebbe Schmidt Nielsen, un leader inspirant dans les domaines de la biosystématique & de l'informatique de la biodiversité et l'un des principaux fondateurs du GBIF.

 

Le fait que l'édition 2018 du Challenge soit plus ouverte que les années précédente a réussi à susciter un engagement géographique plus large, les 23 participation du Challenge ayant recruté des participants de deux douzaines de pays. Les six équipes gagnantes représentent huit pays, dont deux - le Sri Lanka et la Lituanie - qui ne sont pas encore membres officiels du GBIF. La liste complète des gagnants, par ordre alphabétique, est la suivante :

 

 

1ère place

Checklist recipe : a template for reproducible standardization of species checklist data

Lien Reyserhove, Damiano Oldoni et Peter Desmet, INBO: Institut de recherche sur la nature et la forêt, Belgique

 

Ozymandias : a biodiversity knowledge graph

Roderic D. M. Page, Université de Glasgow, Royaume-Uni

 

2ème place

The bdverse

Tomer Gueta et Yohay Carmel, Technion - Institut israélien de technologie, Israël

Vijay Barve, Muséem d'histoire naturelle de la Floride, États-Unis

Thiloshon Nagarajah, Institut de technologie de l'informatique, Sri Lanka

Povilas Gibas, Université de Vilnius, Lituanie

Ashwin Agrawal, Institut indien de technologie (BHU), Inde

 

GBIF Issues Explorer

Luis J. Villanueva, Smithsonian Institution, États-Unis

 

Smart mosquito trap to DwC pipeline

Connor Howington et Samuel Rund, VectorBase.org, États-Unis

 

Taxonomy Tree Editor

Ashish Singh Tomar, Université de Grenade, Espagne | BIG4

 

Plus d’information (en anglais) ici

Revenir en haut