Lundi 10 Décembre 2018

Appel à projet

Bonjour,

Dans le cadre de son activité dans le hotspot de biodiversité des forêts Guinéennes, le CEPF (Critical Ecosystem Partnership Fund ou Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques en français) vient d’ouvrir un appel offrant un financement de projets allant de 50 000 $ à 300 000 $ (cf. plus bas)

 

Les pays éligibles à ces financements sont les suivants :

· Bénin
· Cameroun
· Côte d’Ivoire
· Guinée équatoriale
· Ghana
· Guinée Conakry
· Libéria
· Nigéria
· São Tomé et Príncipe
· Sierra Leone
· Togo

 

La deadline de l'appel est le lundi 30 octobre 2017 à minuit (GMT).

 

Attention à bien consulter les critères d’éligibilité des projets ET des institutions qui ne sont pas communes aux deux programmes :

 - Eligibilités pour le deuxième appel (FR)

 - Eligibility for 2d call (EN)

 

 - Seconde version pour le deuxième appel pour LOI - GFWA (FR)

 - Second Draft of 2nd Call for LOI - GFWA (EN)

 

Plus d'informations (en anglais) sur cette page et sur celle-ci

 

Section de forêt guinéenne le long de la route Kenema Kailahun en Sierra Leone © Lindsay Stark

Le GBIF lance un appel à la soumission de notes conceptuelles pour le financement de projets africains dans le cadre du programme Biodiversity Information for Development (Information sur la Biodiversité pour le Développement ou BID). La date limite pour les soumissions est le 09 avril 2017 à minuit CET / 2300 UTC/GMT.

 

Le budget potentiel total consacré à cet appel à projets est de 400 000€, et les personnes dont les projets seront retenus à l’issue de cette première étape de sélection seront invitées à soumettre leurs propositions complètes en mai 2017.

 

Veuillez consulter les appels à projets pour l’Afrique en anglais, français et portugais.

 

Cet appel, comme les précédents, vise à soutenir des projets sur :

  • La mobilisation de données de biodiversité liées aux aires protégées, aux espèces menacées, et aux espèces invasives exotiques.
  • La mise en place et la promotion de bonnes pratiques pour la numérisation des collections d’histoire naturelle, et pour la mobilisation d’autres données de biodiversité.
  • L’application des données de biodiversité à la prise de décisions et à la recherche.
  • Le développement de réseaux nationaux, régionaux ou thématiques pérennes pour soutenir le partage et la réutilisation de données.

 

Types de financements

Par cet appel, le GBIF invite à soumettre des projets pour deux catégories de financements.

 

  1. Financements nationaux pour la mobilisation de données sur la biodiversité visant à mettre en place ou à renforcer les systèmes nationaux d’information sur la biodiversité et à augmenter la quantité de données sur la biodiversité disponibles sur le pays, afin de répondre à des priorités nationales. Pour ces programmes nationaux, le financement pourra s’élever jusqu’à 40 000€.
  2. Petits financements pour la mobilisation de données sur la biodiversité afin de réunir des données de biodiversité correspondant aux priorités de conservation de la biodiversité, avec un montant maximal de 20 000€.

 

Processus de candidature et échéances principales

Un jury d’experts internationaux possédant de l’expérience sur la région concernée par l’appel à projets évaluera les projets soumis via un processus concurrentiel en deux étapes.

  • Les porteurs de projets doivent soumettre les notes conceptuelles initiales en utilisant les modèles mis à disposition d’ici le 09 avril 2017.
  • En s’appuyant sur les recommandations du jury, le GBIF sélectionnera un groupe de porteurs de projets qui pourront préparer des propositions complètes, à soumettre en juillet 2017.
  • Après une dernière phase d’évaluation et de sélection par le jury, les projets financés commenceront en octobre 2017. Le GBIF annoncera le nom de ces projets au public en novembre 2017.

Le modèle vierge de note conceptuelle et les recommandations qui l’accompagnent sont disponibles pour les deux types de financements sur le site du BID dédié aux porteurs de projets.

 

La première phase de financements de projets BID a permis de verser quasiment 1 million d’euros à 23 projets d’Afrique sub-saharienne. Les bénéficiaires représentaient un total de 34 institutions provenant de 20 pays africains, dont les projets ont été sélectionnés parmi 143 propositions initiales. Les porteurs de projets sélectionnés suite aux récents appels à projets pour les Caraïbes et le Pacifique ont été invités à soumettre leurs propositions complètes pour la fin de cette semaine (26 février).

 

Les personnes souhaitant recevoir des informations sur le programme BID peuvent s’inscrire à la liste de diffusion par email. Questions et demandes d’informations peuvent être envoyées à l’adresse BID@gbif.org.

 


European Union

 

Ce programme est financé par l’Union Européenne.

SEP2D : Appel à projets "COLLECTIONS"

Le programme Sud Expert Plantes Développement Durable lance un appel à projets visant à soutenir les collections végétales (herbiers ou jardins botaniques).

 

Date limite de candidature :  le 2 avril 2017

Les porteurs de projets sont invités à envoyer leur candidature au Secrétariat exécutif du programme SEP2D par courrier électronique, à l’adresse suivante : aap.sep2d(at)listes.ird.fr

 

L'objectif de cet appel est de contribuer à la Stratégie Mondiale pour la Conservation des Plantes, en favorisant la documentation et la connaissance de la biodiversité végétale à travers l'utilisation des collections.

 

Les projets devront apporter une réponse aux enjeux de valorisation et de préservation des collections botaniques, en veillant à concilier à la fois les enjeux à court terme d'amélioration des conditions de gestion et ceux à plus long terme visant à la pérennisation de ces collections.

 

Dans le cas des projets d'herbier, l'objectif principal à accomplir sur le court terme devra être de faciliter l'accès aux collections afin que celles-ci puissent être consultées par les scientifiques dans le cadre de leurs recherches, ou bien valorisées pour les ressources et informations qu'elles comportent.

 

Dans le cas des projets de jardin botanique, l'objectif principal à accomplir sur le court terme devra être de développer ou d'améliorer la gestion de collections afin qu'elles puissent être utilisées par les scientifiques dans le cadre de leurs recherches, de programmes de conservation ou bien valorisées auprès du public.

 

Les projets sélectionnés devront :

  • être portés par une institution originaire de l'un des 22 pays couverts par le programme (cf liste ci-dessous)
  • concerner des collections de plantes, d'importance patrimoniale, nationale ou régionale
  • dans le cas des projets d'herbier : concerner principalement des collections déjà existantes, i.e. avec des spécimens déjà collectés
  • dans le cas des projets de jardins botaniques : s'appuyer sur une structure disposant de capacités de gestion de collection.

 

Liste des pays concernés par cet appel à projets :

  • Afrique de l'Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo
  • Afrique centrale : Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, RCA, RDC, Rwanda, Tchad
  • Océan Indien : Comores, Madagascar
  • Asie du Sud-Est : Cambodge, Laos, Vietnam,

 

Pour plus d'informations sur cet appel à projet, vous pouvez télécharger les documents sur cette page.

Le Secrétariat du GBIF a ouvert l'appel à propositions 2017 pour le programme de renforcement des capacités dans le réseau GBIF. Ce programme cherche à améliorer sur le long terme les capacités des Participants du GBIF via des projets collaboratifs ; l'appel à proposition est ouvert uniquement aux pays et organisations Participants du réseau GBIF.

 

Les Participants qui le souhaitent peuvent soumettre leurs demandes (concept notes) jusqu'au 03 mars 2017 ; à l'issue de cette première étape, un jury évaluera les demandes et demandera aux porteurs des projets sélectionnés d'envoyer leurs propositions complètes d'ici le 21 avril 2017L’annonce des projets qui seront financés est prévue pour le 5 mai 2017.

 

Les propositions, pour des projets d'un an (de juin 2017 à juin 2018), peuvent bénéficier d'un soutien de 20 000 euros maximum pour :

- des activités de mentoring,

- des événements régionaux,

- des actions de promotion du GBIF

- de la documentation

- des évaluations des capacités

 

Le fichier modèle pour la soumission des propositions est disponible sur cette page (en anglais). Les porteurs de projet sont encouragés à s'inspirer des projets qui ont déjà été financés par le programme.

 

Le Secrétariat du GBIF est disponible pour répondre aux questions liés à cet appel et pour aider porteurs de projet à préparer leur proposition. Pour plus d'information, contactez le secrétariat du GBIF par email.

 

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

 

Le programme Sud Experts Plantes Développement Durable lance aujourd’hui deux nouveaux appels à projets :

 

Opérations pilotes en partenariat : (date limite de candidature 1er mars 2017)

 

Cet appel s’inscrit dans la continuité du précédent (diffusé le 29 octobre 2016) et a pour objectif de soutenir des projets contribuant au renforcement des capacités des équipes de recherche tout en participant au développement de l’innovation économique, politique et sociale.

 

A la différence du précédent appel à projet, celui-ci n’impose pas de co-financement préalable et les propositions peuvent être portées par des institutions académiques ou des acteurs opérationnels (ONG, entreprises privées ou publiques, associations, etc.)

 

Les projets sélectionnés devront :

  •  se baser sur un partenariat entre institution académique et acteur économique ou opérationnel ;
  •  être portés par une structure originaire de l’un des pays du Sud couverts par le programme (22 pays d’Afrique, Océan Indien et Asie du Sud-Est)
  • s’inscrire dans les thématiques de concentration du programme autour de la biodiversité végétale :

- la gestion durable de la biodiversité végétale forestière

- l’atténuation des impacts des activités minières

- la valorisation de la biodiversité végétale (pharmacopée, cosmétique et autres usages non

- alimentaires)

- l’agro-biodiversité

 

Pour plus d’informations sur cet appel à projet, veuillez consulter cette page et les liens qu’elle comporte vers les termes de référence et le dossier de candidature.

 

Projets de recherche prioritaire : (date limite de candidature 6 mars 2017)

 

Cet appel vise à financer des projets de recherche destinés à promouvoir la connaissance de la biodiversité végétale, sa conservation et sa valorisation dans une perspective de développement durable.

 

Pour être éligibles, les projets devront :

  •  s’inscrire dans la zone de couverture géographique du programme SEP2D (22 pays d’Afrique, Océan Indien et Asie du Sud-Est)
  •  être portés par une institution académique issue de l’un de ces 22 pays et, autant que possible, s’appuyer sur un partenariat entre plusieurs équipes et / ou acteurs, qui peuvent être, ou non, originaires de ces pays
  •  et traiter de l’un ou, idéalement, plusieurs des 3 axes prioritaires de recherche (APR) suivants :

- la connaissance multi-échelles de la diversité et des écosystèmes végétaux

- les ressources végétales et usages par les collectivités et les institutions parties-prenantes (services écosystémiques)

- les stratégies et approches opérationnelles pour la gestion durable des ressources végétales et la conservation des habitats et services écosystémiques

 

Pour plus d’informations sur cet appel à projets et en particulier sur le contenu de ces axes prioritaires de recherche, veuillez consulter cette page et les liens qu’elle comporte vers les termes de référence et le dossier de candidature.

Revenir en haut