Mercredi 14 Avril 2021

appel

Le cinquième cycle de financement du programme BIFA (Fonds d'information sur la biodiversité pour l'Asie) soutiendra neuf nouveaux projets en 2020, axés sur la mobilisation des données sur la biodiversité à partir des collections et le suivi écologique dans la région.

L'appel lancé en novembre 2019 a attiré un large éventail de propositions hautement compétitives. Les projets, sélectionnés après un processus d'évaluation rigoureux, impliquent des équipes d'institutions de neuf pays asiatiques, ainsi que quatre partenaires extérieurs à la région. En combinant le financement total de 117 829 € octroyé avec le cofinancement obtenu par les équipes de projet, l'investissement total dépasse 280 000 €.

Les projets débutent tous en juillet et seront mis en œuvre fin 2021 au plus tard. Chaque projet a nommé au moins un membre de l'équipe pour participer à un atelier virtuel de mobilisation de données pour l'Asie. Celui vise à partager les compétences clés requises pour le formatage et le partage de données via le réseau GBIF, et à développer la communauté régionale de pratique en informatique de la biodiversité.

Le programme BIFA est géré par le Secrétariat du GBIF et financé par le ministère de l'Environnement du Japon dans le but de combler les lacunes dans les données et de soutenir la capacité d'information sur la biodiversité en Asie.

Pour voir la liste de 9 projets retenus ou voir l'intégralité de l'article, cliquez ici

 

Nénuphar épineux (Euryale ferox) observé dans le lac Xiaoxingkai, Heilongjiang, Chine par John Howes. Photo via iNaturalist (CC BY-NC 4.0)

L’Agence française de développement (AFD) lance un appel à initiatives visant à sélectionner un projet de publication scientifique pluridisciplinaire sur l’Afrique. Le projet devra mettre en valeur et dynamiser la recherche africaine en faisant évoluer le modèle de la revue « Afrique contemporaine ».

 

Revue de référence dans le paysage intellectuel et académique francophone, Afrique contemporaine s’est constamment transformée depuis sa création en 1962, s’adaptant à l’essor des usages numériques et confortant son caractère scientifique et pluridisciplinaire.

 

L’AFD entend aujourd’hui soutenir une nouvelle étape de son évolution, en renouvelant profondément son modèle de publication pour l’ancrer dans l’écosystème de la recherche en Afrique.

 

Les initiatives attendues auront à proposer une stratégie éditoriale et un modèle de fonctionnement et de gouvernance innovants et pérennes au regard du contexte africain et des enjeux actuels de l’édition scientifique (qualité des contenus, modalités de diffusion, positionnement dans la géopolitique du savoir…).

 

Un soutien financier sur quatre ans

L’AFD propose d’apporter une subvention au candidat retenu d’un montant maximal de 1,5 million d’euros et pour une durée estimée à quatre ans, afin de soutenir une phase d’amorçage, de développement et de pérennisation d’un modèle de publication novateur.

 

Les candidatures seront évaluées sur la base d’une note projet, d’un canevas financier, d’un cadre logique et d’un chronogramme des activités. La structure sélectionnée sera ensuite invitée à poursuivre l’instruction en étroite relation avec le responsable du projet à l’AFD, et soumettra une note projet finale sur la base de laquelle pourra être octroyée la subvention.

 

Date de publication de l’appel à initiatives : 17 avril 2020

Date limite de réception des dossiers de candidature : 22 juillet 2020

 

Télécharger l'appel à initiatives

Télécharger le canevas financier

Accéder au dossier complet de soumission des candidatures

 

Page de l'appel à projet

 

Broadleysaurus major (Duméril, 1851) -Ueda K (2020). iNaturalist Research-grade Observations. iNaturalist.org. Occurrence dataset https://doi.org/10.15468/ab3s5x accessed via GBIF.org on 2020-05-07. https://www.gbif.org/occurrence/2574004454

Le Secrétariat du GBIF recherche des candidatures pour effectuer une analyse des contributions attendues des données primaires sur la biodiversité au Cadre mondial pour la biodiversité post 2020.

 

Ce travail impliquera de travailler avec le Secrétariat pour :

  • Développer, affiner et convenir de la méthodologie optimale et des questions de recherche pour l'analyse
  • Analyser le projet de cadre, ses cibles et indicateurs potentiels, et identifier les dépendances directes et indirectes probables des données primaires sur la biodiversité qui les sous-tendent
  • Convoquer un atelier des parties prenantes pour obtenir une vision partagée pour le GBIF et les partenaires concernés sur la meilleure façon de répondre aux besoins du cadre en données primaires sur la biodiversité

 

Dans le cadre de ce travail, nous définissons les «données primaires sur la biodiversité» comme des textes numériques ou des objets multimédias détaillant des faits sur la présence d'organismes dans l'espace et le temps.

 

Lieu : Il est prévu que les travaux soient effectués au domicile du candidat sélectionné.

Frais : Le contrat est payé par 30 000 € d'honoraires du Secrétariat du GBIF en trois tranches. Des fonds supplémentaires ont été alloués pour les frais d’atelier.

 

Les candidatures doivent être en anglais et inclure :

  • Un résumé de l'approche que vous adopterez pour le travail, y compris un aperçu potentiel pour le rapport (pas plus de deux pages avec des schémas possibles)
  • Un CV complet ou similaire, y compris la liste des publications
  • Exemples et autres moyens de démontrer votre adéquation à la tâche où vous avez dirigé ou participé activement au cours des cinq dernières années. Les exemples doivent être pertinents par rapport à la présente proposition.

 

Programme :

  • 30 mars 2020 : Date limite de soumission des propositions
  • 1er juin 2020-1 mars 2021 : Début de contrat prévu
  • Durant neuf (9) mois : Durée du contrat
  • 30 novembre 2020 : Remise du premier projet de rapport
  • Fin du contrat (1er mars 2021) : Remise du projet final

 

Soumettez votre proposition à info@gbif.org avant le 30 mars 2020. Les demandes de renseignements concernant le contrat peuvent être adressées à Andrew Rodrigues, chargé de programme pour la participation et l'engagement.

 

Plus d'information (en anglais) ici

 

Voilier de Pallas (Neptis sappho), observé à Kunming, Chine, 23 octobre 2019. Photo de benanna via les observations iNaturalist Research-grade, sous licence CC BY-NC 4.0.

Depuis sa création fin 2012, Les Herbonautes ont informatisé plus de 350 000 spécimens d'herbiers comptabilisant plus de 4,5 millions de contributions.

 

De la science participative et une banque de presque 10 millions d'images sont mis à disposition pour constituer des jeux de données pour vos travaux de recherche.

 

Modalités de participation

 

Envoyer votre projet avant le 31 mars 2020 à contact@recolnat.org avec en sujet "LesHerbonautes2020".

 

Chaque projet doit contenir :

  • une présentation de celui-ci (en PDF) le décrivant, les données recherchées (taxonomie, géographie, histoire etc.) ; si besoin de création de nouveaux champs (spécifiez lesquels) et en quoi la plateforme LesHerbonautes pourrait être utile
  • un texte de présentation grand public (en PDF) qui sera diffusé sur la plateforme des Herbonautes accompagné de photographies illustrant le sujet
  • une proposition de calendrier pour le déroulement de la mission.

 

Si le projet est retenu, le candidat s’engage :

  • à suivre le déroulé de sa mission sur la plateforme lesherbonautes.mnhn.fr
  • à informer l'équipe des Herbonautes de toutes utilisations des données issues du programme : publication, communication etc.
  • à mentionner l’acronyme du programme “E-RECOLNAT-ANR-11-INBS-0004” dans toutes les publications et supports de communication réalisés à partir des données recueillies via Les Herbonautes.

 

La plateforme des Herbonautes s’engage :

  • à accompagner le candidat à la prise en main de la plateforme
  • à mettre en place la mission et à animer la communauté des Herbonautes
  • à faire parvenir au candidat un fichier d’export (format csv) des données renseignées par les participants.

 

Les critères de sélection sont :

  • la pertinence du sujet
  • la faisabilité en termes des données recherchées et de calendrier.

 

 

Une fois les lauréats sélectionnés par le comité scientifique de l’infrastructure, un calendrier de passage sera défini pour une programmation des missions harmonieuse selon les différents sujets proposés.

 

Deadline : 31 mars 2020

 

Pour plus d'information :  http://lesherbonautes.mnhn.fr/contents/appelaprojets

L'appel à projets pour la contribution à la connaissance naturaliste est relancé pour l'année 2020.

 

Cet appel à projets s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou conservation de la biodiversité, par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).

 

Les propositions devront être envoyées au plus tard le 9 février 2020 à l'adresse aap-inpn@mnhn.fr

 

PDF de l'appel à projets INPN : http://www.gbif.fr/sites/default/files/Appel_projets_INPN_2020.pdf

Revenir en haut