Lundi 17 Juin 2024

Décembre 2014

TAXREF v.8 est en ligne

La nouvelle version du référentiel TAXREF est en ligne et en téléchargement depuis le 1er décembre 2014. Dorénavant 452 106 noms sont diffusés (soit 45 000 noms ajoutés en un an). Aujourd'hui, 153 576 espèces sont ainsi recensées sur le territoire français.

La biodiversité de l'outre-mer est à l'honneur avec l'ajout d'environ 15 000 insectes et 5 600 plantes de Guyane française. Les mousses de Guadeloupe et Martinique, la flore vasculaire et les mousses de Saint-Pierre et Miquelon sont également au cœur de cette nouvelle version. Les insectes ne sont pas en reste avec notamment 2 500 espèces recensées pour la Polynésie française.

Années après années, le Muséum consolide et complète le référentiel des espèces des territoires français en s'appuyant sur la littérature scientifique (plus de 5 000 articles dépouillés), les réseaux taxonomiques mondiaux ainsi que les naturalistes de métropole et d’outre-mer.

Vous pouvez également consulter le communiqué de presse du Muséum National d'Histoire Naturelle ici.

Le projet SEP2D de l'IRD vise à renforcer les capacités des pays du Sud dans le champ de la biodiversité végétale, notamment en développant le partenariat entre les scientifiques botanistes et les entreprises privées ou les services opérationnels. Il est mis en œuvre par une équipe projet animée par un Secrétaire exécutif.

Deux appels à candidature ont été mis en ligne aujourd'hui sur le site de l'IRD, les fiches de poste sont disponibles ci-dessous :

Les candidatures (CV, lettre de motivation, photocopie des diplômes) sont à envoyer avant le 15 janvier 2015 à l'adresse drh.recrutement(at)ird.fr

Le point nodal espagnol du GBIF a récemment mis en ligne son nouveau portail d'accès aux données sur la biodiversité : http://datos.gbif.es

Ce nouveau site met à disposition de tous plus de 10 millions d'occurrences d'espèces provenant de 69 fournisseurs de données espagnols, ainsi que plus d'un million de données concernant l'Espagne et issues de jeux de données étrangers. Il a été développé à partir du portail open-source développé par le point nodal australien du GBIF, Atlas of Living Australia (ALA), qui sera également repris dans les mois à venir par d'autres points nodaux du réseau GBIF. Cette collaboration entre points nodaux fait suite à l'atelier technique organisé en juillet 2014 à Canberra par l'équipe ALA, auquel le GBIF France a participé.

Plus d'informations sur cette page (en anglais) ou sur le site du GBIF Espagne (en espagnol)

Le Secrétariat du GBIF (en collaboration avec le Comité Scientifique du GBIF) lance aujourd'hui la première édition du Challenge Ebbe Nielsen, qui remplace le Prix Ebbe Nielsen en place depuis 12 ans.

Dotée d'un Premier Prix de 20 000 €, cette compétition ouverte à tous a pour but d'encourager les utilisations innovantes des données primaires sur la biodiversité accessibles sur le portail GBIF (plus de 500 millions d'occurrences à ce jour). Ces usages créatifs des données mobilisées via le réseau GBIF peuvent être présentés sous différents formats : nouveaux protocoles de recherche analytique, meilleure visualisation des données pour aider à la prise de décisions, applications web et mobiles, amélioration des processus de numérisation, de la qualité et de l'accès aux données...

Les contributions seront d'abord évaluées par un jury de professionnels issus de la communauté de bio-informatique, en fonction de critères tels que l'innovation, la fonctionnalité et la pertinence du projet. Les trois à six finalistes entreront en compétition pour le Premier Prix au cours de l'année 2015.

Le site du Challenge est en ligne à l'adresse http://gbif.challengepost.com ; vous pouvez également consulter cette page (en anglais) du portail GBIF international pour plus d'informations.

Revenir en haut