Lundi 03 Août 2020

pays

Le Secrétariat du GBIF recherche une personne dynamique pour servir de responsable de partenariat stratégique. Le titulaire de ce poste à haute visibilité aura l'occasion de bâtir et de maintenir un large éventail de relations stratégiques tout en mobilisant des ressources et en représentant le GBIF dans divers contextes : bilatéraux, régionaux, internationaux et intergouvernementaux.

Le GBIF a conçu ce nouveau poste afin de consolider et d'élargir la base de ressources qui soutient les priorités stratégiques clés du GBIF, notamment:
1) l'autonomisation du réseau mondial du GBIF, en augmentant le nombre de pays et d'organisations participants et en renforçant les capacités des nœuds existants et futurs ;
2) accroître la pertinence du GBIF pour les impératifs sociétaux incarnés dans les objectifs de développement durable des Nations Unies. En particulier ceux liés à la vie sur terre et dans l'eau, à la conservation, au changement climatique, à la sécurité alimentaire et à la santé humaine;
3) maintenir et améliorer la capacité du GBIF en tant qu’une des principales infrastructures de recherche au monde pour les données sur la biodiversité.

Le titulaire travaillera sous la supervision générale du responsable de la communication au sein de l'équipe Participation et engagement, dont le travail se concentre sur le réseau du GBIF et les parties prenantes.

Le poste est un poste à temps plein situé à Copenhague, au Danemark, pour une période de deux (2) ans avec possibilité de renouvellement.

Pour postuler, veuillez envoyer un curriculum vitae (maximum deux pages A4) avec une lettre de motivation (maximum deux pages A4), détaillant vos compétences et qualifications, et comment vous pouvez ajouter de la valeur aux efforts du GBIF.

Les candidatures doivent être soumises en anglais par e-mail à SPOfficer@gbif.org avant le 10 juin 2020. Veuillez indiquer dans la candidature où vous avez vu cette annonce. Les demandes de renseignements concernant le poste peuvent être adressées au responsable des communications, Kyle Copas, à kcopas@gbif.org, ou à la responsable des ressources humaines, Susanne Sheldon, à slsheldon@gbif.org. Les entretiens pour le poste devraient avoir lieu de juin à juillet 2020.

Deadline : 10 juin 2020

Informations concernant le poste sur la site du GBIF.org (en anglais) ici

 

Renard volant à lunettes (Pteropus conspicillatus), Queensland, Australie. Photo 2020 David G. White via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-NC 4.0.

Les gouvernements du Cameroun et du Libéria ont rejoint le GBIF par le biais de la signature du Memorandum of Understanding (MoU), respectivement en tant que participant associé et participant votant.

 

Les institutions des deux pays ont dirigé des projets sur la mobilisation des données et la création de réseaux nationaux d’information sur la biodiversité dans le cadre du programme Biodiversity Information for Development, financé par l’Union européenne.

 

Cette initiative a contribué à intégrer plusieurs nouveaux pays et organisations dans le réseau GBIF en tant que participants officiels, ainsi que des dizaines d’autres en tant qu’institutions de publication de données. Ces pays se trouve dans les régions cibles "ACP" de BID en Afrique subsaharienne, dans les Caraïbes et dans le Pacifique.

 

Avec l’ajout du Cameroun et du Libéria, 20 pays africains participent maintenant officiellement au réseau intergouvernemental du GBIF. Cela fait de l’Afrique la deuxième plus grande région en termes d’adhésion, juste derrière les 21 participants nationaux de la région européenne. Plusieurs autres pays africains discutent actuellement de leur future participation ou non au GBIF.

 

Au Cameroun, le Memorandum of Understanding  a été signé par le ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, Pierre Hélé. Les institutions basées dans le pays participent à quatre projets financés par le programme BID:

 

 

 

Au Libéria, le Memorandum of Understanding a été signé par le directeur général de l'Autorité du Développement Forestier, Mike Doryen. La décision de rejoindre le GBIF en tant que participant votant (les membres nationaux apportant une contribution financière indexée sur le PIB) a été prise dans le cadre d’un petit don du BID. Ce don porte sur le renforcement des capacités de mobilisation et de conservation des données sur la biodiversité au Libéria, dirigé par l’Université du Libéria en collaboration avec l'Autorité du Développement Forestier, Flore et faune du Libéria, et l’Université du Kansas (États-Unis).

 

Plus d’information (en anglais) ici

 

Scinque de feu (Lepidothyris fernandi), Buea, Cameroun. L'aire de répartition de ce lézard tropical s'étend à l'ouest et à l'ouest de l'Afrique centrale, y compris au Libéria et au Cameroun. Photo de Lennart Hud via les observations iNaturalist de recherche, sous licence CC BY-NC 4.0.

Revenir en haut