Mardi 21 Novembre 2017

IDigBio

IDigBio, qui coordonne des projets de numérisation de collections d'histoire naturelle aux États-Unis grâce au financement de la National Science Foundation, est devenu le dernier participant non-pays du réseau GBIF.

Officiellement connu sous le nom de "Integrated Digitized Biocollections" et basé au Muséum d'Histoire Naturelle de Floride, iDigBio est le résultat d'une collaboration entre l'Université de Floride et l'Université d'Etat de la Floride et sert de ressource centrale au programme "Advancing Digitization of Biodiversity Collections". Les efforts de iDigBio permettent de rendre les données sur les spécimens biologiques et paléontologiques des collections de recherche américaines accessibles en ligne de façon libre et gratuite, améliorant ainsi la recherche et la sensibilisation auprès des scientifiques, des chercheurs, des étudiants, des éducateurs et des autres communautés utilisatrices de données pour le bénéfice de tous les secteurs de la société.

«L'approfondissement de nos relations avec le GBIF augmentera considérablement la portée et la documentation des données sur la biodiversité», a déclaré Larry Page, directeur d'iDigBio. «Nous espérons que l'adhésion au GBIF en tant que participant entraînera une progression dans la recherche environnementale et dans la prise de décisions liées à la perte d'habitat, au changement climatique et aux autres facteurs ayant une incidence sur la biodiversité».

En plus de promouvoir l'utilisation des données de collection par la communauté scientifique et les décisionnaires, iDigBio développe et partage également des normes de numérisation, des flux de travail et des bonnes pratiques. Ces efforts s'appuient sur les propres réseaux de collections thématiques d'iDigBio pour connecter les institutions américaines, afin de numériser les spécimens et d'intégrer les ressources de biocollections et leurs outils, et de soutenir une participation croissante des partenaires de collections dans le monde entier. La série en cours de webinars Darwin Core Hour, par exemple, fournit aux détenteurs de données des compétences pratiques et des approches pour rendre les données sur la biodiversité plus accessibles, interopérables et réutilisables dans de nombreux domaines de recherche.

"IDigBio est important pour le réseau GBIF, pas seulement comme agrégateur national pour la numérisation des collections d'histoire naturelle, mais aussi comme partenaire clé partageant ses ressources de connaissances à l'international", a déclaré Donald Hobern, Directeur du Secrétariat du GBIF. «L'accent mis sur le développement de la formation et des normes contribue énormément à l'établissement des données intégrées et interconnectées nécessaires à la création d'une collection virtuelle d'histoire naturelle pour le XXIe siècle».

 

Plus d'informations ici (en anglais)

Détail du spécimen d'indigo sauvage pineland (Baptisia lecontei) de l'Herbier de l'Université de la Floride du Sud, numérisé et hébergé par iDigBio.

 

Revenir en haut