Dimanche 03 Mars 2024

IDigBio

Après avoir examiné une collection variée de 23 propositions, un jury d'experts a sélectionné six gagnants - deux pour la premiere place (remportant le prix de 10 000 euros chacun) et quatre pour la secondes places (remportant un prix de 3 500 euros chacun) - dans le cadre du Challenge GBIF Ebbe Nielsen 2018. Les solutions et les innovations conçues par les lauréats - et, évidemment, par tous les participants - reflètent et abordent des sujets d’intérêt et de préoccupation de grande envergure dans la communauté informatique de la biodiversité. Des sujets tels que les données ouvertes liées, la mobilisation de données, la qualité et l’interopérabilité des données.

 

Le Jury du Challenge Ebbe Nielsen 2018 fut constitué de :

  • Greg Riccardi, iDigBio
  • Jo Judge, Réseau national britannique sur la biodiversité
  • Marie Elise Lecoq, GBIF France
  • Eduardo Dalcin, Institut de recherche sur le jardin botanique de Rio de Janeiro
  • Dag Endresen, GBIF Norvège
  • Ana C.M. Malhado, Université fédérale d'Alagoas
  • Anabela Plos, GBIF Argentine | Muséem argentin des sciences naturelles
  • Anders G. Finstad, Université norvégienne des sciences et technologies
  • Philippe Grandcolas, Muséum national d’histoire naturelle

 

 

Le Challenge est un prix d'encouragement annuel qui honore la mémoire du Dr Ebbe Schmidt Nielsen, un leader inspirant dans les domaines de la biosystématique & de l'informatique de la biodiversité et l'un des principaux fondateurs du GBIF.

 

Le fait que l'édition 2018 du Challenge soit plus ouverte que les années précédente a réussi à susciter un engagement géographique plus large, les 23 participation du Challenge ayant recruté des participants de deux douzaines de pays. Les six équipes gagnantes représentent huit pays, dont deux - le Sri Lanka et la Lituanie - qui ne sont pas encore membres officiels du GBIF. La liste complète des gagnants, par ordre alphabétique, est la suivante :

 

 

1ère place

Checklist recipe : a template for reproducible standardization of species checklist data

Lien Reyserhove, Damiano Oldoni et Peter Desmet, INBO: Institut de recherche sur la nature et la forêt, Belgique

 

Ozymandias : a biodiversity knowledge graph

Roderic D. M. Page, Université de Glasgow, Royaume-Uni

 

2ème place

The bdverse

Tomer Gueta et Yohay Carmel, Technion - Institut israélien de technologie, Israël

Vijay Barve, Muséem d'histoire naturelle de la Floride, États-Unis

Thiloshon Nagarajah, Institut de technologie de l'informatique, Sri Lanka

Povilas Gibas, Université de Vilnius, Lituanie

Ashwin Agrawal, Institut indien de technologie (BHU), Inde

 

GBIF Issues Explorer

Luis J. Villanueva, Smithsonian Institution, États-Unis

 

Smart mosquito trap to DwC pipeline

Connor Howington et Samuel Rund, VectorBase.org, États-Unis

 

Taxonomy Tree Editor

Ashish Singh Tomar, Université de Grenade, Espagne | BIG4

 

Plus d’information (en anglais) ici

IDigBio, qui coordonne des projets de numérisation de collections d'histoire naturelle aux États-Unis grâce au financement de la National Science Foundation, est devenu le dernier participant non-pays du réseau GBIF.

Officiellement connu sous le nom de "Integrated Digitized Biocollections" et basé au Muséum d'Histoire Naturelle de Floride, iDigBio est le résultat d'une collaboration entre l'Université de Floride et l'Université d'Etat de la Floride et sert de ressource centrale au programme "Advancing Digitization of Biodiversity Collections". Les efforts de iDigBio permettent de rendre les données sur les spécimens biologiques et paléontologiques des collections de recherche américaines accessibles en ligne de façon libre et gratuite, améliorant ainsi la recherche et la sensibilisation auprès des scientifiques, des chercheurs, des étudiants, des éducateurs et des autres communautés utilisatrices de données pour le bénéfice de tous les secteurs de la société.

«L'approfondissement de nos relations avec le GBIF augmentera considérablement la portée et la documentation des données sur la biodiversité», a déclaré Larry Page, directeur d'iDigBio. «Nous espérons que l'adhésion au GBIF en tant que participant entraînera une progression dans la recherche environnementale et dans la prise de décisions liées à la perte d'habitat, au changement climatique et aux autres facteurs ayant une incidence sur la biodiversité».

En plus de promouvoir l'utilisation des données de collection par la communauté scientifique et les décisionnaires, iDigBio développe et partage également des normes de numérisation, des flux de travail et des bonnes pratiques. Ces efforts s'appuient sur les propres réseaux de collections thématiques d'iDigBio pour connecter les institutions américaines, afin de numériser les spécimens et d'intégrer les ressources de biocollections et leurs outils, et de soutenir une participation croissante des partenaires de collections dans le monde entier. La série en cours de webinars Darwin Core Hour, par exemple, fournit aux détenteurs de données des compétences pratiques et des approches pour rendre les données sur la biodiversité plus accessibles, interopérables et réutilisables dans de nombreux domaines de recherche.

"IDigBio est important pour le réseau GBIF, pas seulement comme agrégateur national pour la numérisation des collections d'histoire naturelle, mais aussi comme partenaire clé partageant ses ressources de connaissances à l'international", a déclaré Donald Hobern, Directeur du Secrétariat du GBIF. «L'accent mis sur le développement de la formation et des normes contribue énormément à l'établissement des données intégrées et interconnectées nécessaires à la création d'une collection virtuelle d'histoire naturelle pour le XXIe siècle».

 

Plus d'informations ici (en anglais)

Détail du spécimen d'indigo sauvage pineland (Baptisia lecontei) de l'Herbier de l'Université de la Floride du Sud, numérisé et hébergé par iDigBio.

 

Revenir en haut