Samedi 27 Février 2021

GBIF France

Le GBIF France vous invite au webinaire : Encourager les acteurs du secteur privé à partager leurs données de biodiversité via le réseau mondial GBIF

 

Cet événement se tiendra le Mercredi 27 janvier 2021 de 14h à 16h et abordera les sujets suivants :

  • Le rôle que jouent le GBIF France et le département Espaces & Partenariats de l’UMS PatriNat dans l'accès aux informations sur la biodiversité au niveau national
  • Le projet OpenPSD dont l'objectif est d'encourager la publication de données par le secteur privé
  • Les avantages de la publication de données sur la biodiversité via le GBIF
  • Les étapes à suivre pendant le processus.
  • Des retours d'expérience d'entreprises privées (TOTAL, IMERYS et EUROVIA, projet Data4Nature AFD)

 

Plus d'informations et inscription sur cette page.

Ce module proposé par les personnels de l’UMS 3468 BBEES (CNRS, Muséum) et du GBIF France (UMS PatriNat) s’adresse à ceux, de plus en plus nombreux, qui souhaitent mieux gérer leurs données et désirent mettre en place une base de données.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances informatiques puisque l’objectif est de présenter toutes les étapes de réflexion et de conception ainsi que toutes les compétences et intervenants nécessaires lors du processus de création.

La formation alternera théorie/pratique et les participants pourront apporter des exemples de leurs jeux de données ou de leurs bases de données. Pendant ces 4 jours, plusieurs formateurs seront disponibles pour apporter des réponses personnalisées.

Détails dans le programme de la formation doctorale (pages 47 et 48)

Inscriptions : https://bbees.mnhn.fr/form/inscription-ecole-doctorale

 

Lieu : Musée de l'Homme

La date de clôture des pré-inscriptions est fixée au 15 février 2019.

 

 

 

Dans un cadre de partage et de diffusion des connaissances, l'appel à projet vise à combler des lacunes en termes de taxons, d’écosystèmes, de période et/ou de géographie. Cet appel à projets s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou la conservation de la biodiversité, par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).

 

Les projets sélectionnés porteront sur au moins une des thématiques suivantes :

  • Acquisition de connaissances naturalistes (inventaire/cartographie d'habitats, taxonomie, complétude de répartition temporelle et spatiale, etc.)
  • La diffusion des connaissances naturalistes (publication, clé de détermination, etc.)
  • L’acquisition et le partage d’illustrations de la biodiversité

 

Date de clôture de l’appel : 18 janvier 2019

  • Pour plus d’informations, consultez le document de l’appel à projets sur cette page.

Il y a un an, le point nodal du GBIF France fêtait ses 10 ans au Grand Amphithéâtre du Muséum national d'Histoire naturelle. A cette occasion, de nombreux intervenants avaient été conviés lors d'une journée unique.

Aujourd'hui, vous pouvez retrouver les documents ainsi que les présentations filmées le vendredi 10 juin 2016 sur notre plateforme d'e-learning : formation.gbif.fr

Pour cela, cliquez sur "Parcourir les cours" puis sur le premier cours.

L'équipe du GBIF France vous souhaite une bonne continuation.

Le premier document technique sur la technologie d'Atlas of Living Australia (ALA) est disponible. Il rassemble les informations techniques clé nécessaires à la découverte, à l'évaluation, à la compréhension, à l'installation, à la configuration, à la personnalisation et à l'utilisation des outils d'ALA par une personne évaluant ou souhaitant déployer ces outils pour son propre usage ou bien par un point nodal.
 
Il a été produit par les points nodaux GBIF de la Belgique, de l'Espagne, de la France et Portugal dans le cadre d'un projet CESP (Capacity Enhancement Support Programme) et est supporté par le secrétariat du GBIF et par Atlas of Living Australia.
 
Il est disponible dans quatre langues : 
 
Plus d'informations sur cette page
 
Illustration : La rencontre entre Matthew Flinders et Nicolas Baudin en 1802, par John Ford
Revenir en haut