Dimanche 08 Décembre 2019

CESP

Le programme d’appui au renforcement des capacités (CESP) 2019 a sélectionné cinq bénéficiaires de financement pour des projets collaboratifs impliquant 18 pays et organisations participant au GBIF. L’appel au CESP de cette année a abouti à 21 notes conceptuelles à partir desquelles neuf projets ont été invités à soumettre une proposition complète.

Les projets sélectionnés sont:
 

Ciblant des domaines d'intérêt prioritaires en matière de mentorat, de correction des lacunes de données et de promotion de l'utilisation des données, les projets primés recevront un financement combiné de 108 000 €, complété par un cofinancement de 183 000 €.

Le programme d’appui au renforcement des capacités (CESP) est financé par le budget propre du GBIF, et vise à répondre aux besoins spécifiques identifiés par les participants GBIF, afin de faciliter le transfert de connaissances et la collaboration aux niveaux régional et mondial. L'accès au programme est limité aux pays et aux organisations internationales qui ont adhéré au réseau par la signature du Memorandum of Understanding du GBIF.

Plus d'information (en anglais) ici : https://www.gbif.org/news/4vIfj570F7rsykAHXMgVBf/five-projects-receive-f...

 

 

Calao à bec jaune de Lowveld (Tockus leucomelas ssp. Parvior) observé à Chipinge au Zimbabwe par Shirley Hitschmann. Photo via iNaturalist (CC BY-NC 4.0)

Huit nouveaux projets recevront un montant total de 118 000 euros par l'intermédiaire du BIFA, le Fonds d'information sur la biodiversité pour l'Asie

 

Des institutions issues de sept pays d'Asie ont commencé à travailler sur des projets visant à accroître la disponibilité des données relatives aux espèces animales et végétales de la région.

 

Les huit nouveaux projets sont financés dans le cadre du troisième cycle du programme du Fonds d'information sur la biodiversité pour l'Asie (BIFA), géré par le GBIF et financé par le ministère japonais de l'Environnement. Le montant total de la subvention de 118 000 € correspond à un cofinancement de plus de 100 000 € des institutions participantes.

 

Les projets ont été sélectionnés après un appel hautement compétitif et couvrent un large éventail de domaines cibles pour la mobilisation des données, notamment :

  • les plantes au Pakistan, à Sumatra et dans la péninsule coréenne (Nord et Sud)
  • les bryophytes au Vietnam
  • les espèces envahissantes au Népal et les Philippines
  • des mammifères au Cambodge basés sur des preuves de présence issues de pièges photographiques
  • des données d'échantillonnage de biodiversité extraites de thèses d'étudiants en Indonésie.

 

Les huit projets récompensés sont:

Titre Pays principal
Data mining of historical herbarium specimens from the Korean peninsula République de Corée
Digitizing and databasing Sumatran flora Indonésie
The Biodiversity Theses Database Indonésie
Mobilizing occurrence data of alien and endemic plant species of Nepal Népal
Alien reptiles and amphibians of the Philippines Philippines
Data mobilization of Vietnamese herbarium Cryptogam collections Viet-Nam
Mobilizing a country-wide, long-term camera trap data set in Cambodia Cambodge
Georeferencing and mobilization of plant occurrence data from Pakistan Pakistan

 

Pour le lancement des activités du projet, les partenaires du projet ont participé à un atelier de renforcement des capacités à Pékin visant à doter les équipes de projets des compétences nécessaires pour mobiliser des données sur la biodiversité en vue d'un accès ouvert à travers le GBIF.

 

Les détails complets des projets attribués sont disponibles sur les pages respectives de chaque projet. Depuis son lancement en 2015, le programme BIFA a fourni un financement de plus de 248 000 € à 15 projets couvrant 11 pays et zones de la région.

 

Plus d'information (en anglais) ici

 

Gentiana depressa, recueilli par John Stainton au Népal. Photo via le Jardin Botanique Royal d'Édimbourg sous licence CC BY-NC 3.0.

Le Secrétariat du GBIF a ouvert l'appel à propositions 2017 pour le programme de renforcement des capacités dans le réseau GBIF. Ce programme cherche à améliorer sur le long terme les capacités des Participants du GBIF via des projets collaboratifs ; l'appel à proposition est ouvert uniquement aux pays et organisations Participants du réseau GBIF.

 

Les Participants qui le souhaitent peuvent soumettre leurs demandes (concept notes) jusqu'au 03 mars 2017 ; à l'issue de cette première étape, un jury évaluera les demandes et demandera aux porteurs des projets sélectionnés d'envoyer leurs propositions complètes d'ici le 21 avril 2017L’annonce des projets qui seront financés est prévue pour le 5 mai 2017.

 

Les propositions, pour des projets d'un an (de juin 2017 à juin 2018), peuvent bénéficier d'un soutien de 20 000 euros maximum pour :

- des activités de mentoring,

- des événements régionaux,

- des actions de promotion du GBIF

- de la documentation

- des évaluations des capacités

 

Le fichier modèle pour la soumission des propositions est disponible sur cette page (en anglais). Les porteurs de projet sont encouragés à s'inspirer des projets qui ont déjà été financés par le programme.

 

Le Secrétariat du GBIF est disponible pour répondre aux questions liés à cet appel et pour aider porteurs de projet à préparer leur proposition. Pour plus d'information, contactez le secrétariat du GBIF par email.

 

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

 
Le premier document technique sur la technologie d'Atlas of Living Australia (ALA) est disponible. Il rassemble les informations techniques clé nécessaires à la découverte, à l'évaluation, à la compréhension, à l'installation, à la configuration, à la personnalisation et à l'utilisation des outils d'ALA par une personne évaluant ou souhaitant déployer ces outils pour son propre usage ou bien par un point nodal.
 
Il a été produit par les points nodaux GBIF de la Belgique, de l'Espagne, de la France et Portugal dans le cadre d'un projet CESP (Capacity Enhancement Support Programme) et est supporté par le secrétariat du GBIF et par Atlas of Living Australia.
 
Il est disponible dans quatre langues : 
 
Plus d'informations sur cette page
 
Illustration : La rencontre entre Matthew Flinders et Nicolas Baudin en 1802, par John Ford
Revenir en haut