Samedi 14 Décembre 2019

Atlas of Living Australia

Le secrétariat du GBIF a financé deux postes à mi-temps dans le réseau afin de contribuer au développement d’une "Community of Practice" autour des Living Atlases. Vicente Ruiz Jurado de l'Atlas of Living Spain agira en tant que coordinateur technique, en charge de l'assistance aux développeurs, de l'amélioration de la documentation technique et de la création d'une feuille de route commune. Marie Elise Lecoq de VertNet agira en tant que coordinatrice administrative de la communauté, supervisant la communication, explorant et documentant les modèles de gouvernance existants et créant les outils pour la formation.

Dans le cadre des activités de lancement pour la nouvelle équipe, la communauté lance deux didacticiels vidéo dans le but de permettre aux utilisateurs du monde entier de tirer pleinement parti des atlas. Les vidéos sont l'un des principaux objectifs d'un projet visant à améliorer la documentation au sein de la communauté Living Atlases, financées dans le cadre des Capacity Enhancement Support Programme (CESP) de l'année 2018. La première vidéo montre la structure globale d'un Living Atlases, comprenant la recherche, l'affinage des résultats et et le téléchargement des données sur la biodiversité, tandis que la seconde vidéo explore les composants spatiaux de l'Atlas, comme le module Régions permettant à l'utilisateur de trouver des espèces enregistrées dans une région définie. Les deux vidéos sont disponibles en anglais avec des sous-titres en français, en espagnol et en portugais.

Comment rechercher et télécharger des données de biodiversité dans un Atlas

Comment utiliser le module régional/spatial d'un Atlas

Les Living Atlases s'appuient sur une plate-forme logicielle développée à l'origine par Atlas of Living Australia (ALA), une infrastructure informatique permettant d'agréger des données sur la biodiversité provenant de sources multiples et favorisant l'accès et l'utilisation d'informations biologiques et environnementales. Depuis 2013, avec l'aide de l'ALA et du GBIF, les membres de la communauté ont organisé des sessions de formation technique et exposés lors de nombreuses réunions internationales telles que GEO BON et TDWG.

 

À la suite de ces efforts ainsi que les précédents, un nombre croissant de nœuds GBIF et d’autres organisations ont implémenté la plate-forme; 16 Atlas sont actuellement en production dans le monde et 13 autres installations sont en cours de développement. Le site Web de la communauté propose une liste complète et à jour avec les principales activités dans la communauté.

Lors du Governing Board du GBIF 2018 à Kilkenny, en Irlande, les représentants de Living Atlases ont préparé et adopté un engagement collectif visant à développer une Community of Practice de Living Atlas (CoP) avec les objectifs suivants:

- augmenter le niveau de développement partagé et les ressources

- développer une feuille de route et une vision communes pour la plateforme Living Atlas

- développer et maintenir des services de formation, de documentation et de soutien

- établir des mécanismes pour aider les pays ou institutions à adopter la plateforme Living Atlas

- développer un modèle de gouvernance acceptable pour la communauté

Les personnes intéressées par les dernières activités de la communauté peuvent en apprendre davantage grâce aux trois présentations prévues lors la conférence Biodiversity_ Next qui se tiendra à Leiden (Pays-Bas) en octobre 2019.

Le point nodal espagnol du GBIF a récemment mis en ligne son nouveau portail d'accès aux données sur la biodiversité : http://datos.gbif.es

Ce nouveau site met à disposition de tous plus de 10 millions d'occurrences d'espèces provenant de 69 fournisseurs de données espagnols, ainsi que plus d'un million de données concernant l'Espagne et issues de jeux de données étrangers. Il a été développé à partir du portail open-source développé par le point nodal australien du GBIF, Atlas of Living Australia (ALA), qui sera également repris dans les mois à venir par d'autres points nodaux du réseau GBIF. Cette collaboration entre points nodaux fait suite à l'atelier technique organisé en juillet 2014 à Canberra par l'équipe ALA, auquel le GBIF France a participé.

Plus d'informations sur cette page (en anglais) ou sur le site du GBIF Espagne (en espagnol)

Revenir en haut