Samedi 25 Novembre 2017

Faciliter l'accès aux données primaires

  • Imprimer cette rubrique
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Lorsqu’ils ont à faire des choix politiques ou de gestion des ressources naturelles, les décideurs peuvent trop rarement s’appuyer sur des analyses de données primaires, justement à cause du peu d’accessibilité de l’ensemble des données mondiales sur la biodiversité.

Les générations futures dépendent des efforts faits aujourd’hui pour développer des méthodes permettant une utilisation durable de la biodiversité. La solution réside en grande partie dans l’accessibilité pour tous aux données sur la biodiversité, et ce de façon rapide, publique et gratuite, grâce aux technologies numériques.

Une autre partie de la solution est de s’assurer que les données primaires collectées actuellement soient stockées d’une façon telle qu’elles resteront accessibles pour les générations futures – et qu’il soit possible de les modifier en fonction de l’évolution des observations ou des collections. L’information ne sera pas perdue, mais peut être modifiée ou améliorée, par la réactivité immédiate que permet Internet.

Cette gestion en temps réel est effectuée par les fournisseurs de données, qui restent propriétaires et maîtres de leurs informations. Le rôle du GBIF est de permettre cette mise à jour constante des connaissances en fournissant aux chercheurs et aux producteurs de données les outils informatiques nécessaires.

Revenir en haut