Jeudi 08 Décembre 2022

Octobre 2021

Bio-Dem, une application web open source pour explorer les relations temporelles et spatiales entre la disponibilité des données sur la biodiversité et les dimensions de la démocratie, a remporté le premier prix du défi GBIF Ebbe Nielsen 2021.

L'équipe internationale, dirigée par Alexander Zizka du Centre allemand de recherche intégrative sur la biodiversité Halle-Jena-Leipzig (iDiv), est bien implantée en Suède. M. Zizka a commencé à travailler sur Bio-Dem lors d'un contrat post-doctoral à l'Université de Göteborg, qui accueille actuellement trois membres de l'équipe Bio-Dem, avec Johannes Klein lié au Gothenburg Global Biodiversity Center (GGBC), Oskar Rydén, doctorant au Département de Sciences politiques et Staffan Lindberg, fondateur du Varieties of Democracy Institute. Daniel Edler est quant à lui lié à l'Université d'Umeå, tandis qu'Alexandre Antonelli, aujourd'hui directeur des sciences aux Jardins botaniques royaux de Kew, a conservé ses liens avec GGBC en tant que fondateur et ancien directeur.

Deux candidatures se sont partagé le deuxième prix du défi 2021 :

  • Localisation des KBA, un flux de travail automatisé basé sur R développé par l'écologiste colombienne et analyste de données géospatiales Daniela Linero Triana qui exploite les données du GBIF pour identifier les zones clés potentielles pour la biodiversité dans les territoires définis par l'utilisateur, en recherchant des sites où des espèces menacées, migratrices et à aire de répartition restreinte sont identifiées en nombre important.
  • plantR, une application et un flux de travail basés sur R développés par une équipe dirigée par l'écologiste brésilien Renato A. Ferreira de Lima en tant qu'environnement open source unique dans lequel les gestionnaires de données, les taxonomistes et les utilisateurs de données peuvent organiser et combiner des enregistrements de spécimens dans plusieurs collections.
  •  

Plus di'nformations sur ces projets sur le site du GBIF (en anglais).

Les gagnants du Young Researchers Award décerné par le GBIF ont été dévoilés durant le 28e Conseil d'Administration du GBIF : il s'agit de Michael Belitz, étudiant en thèse à l'Université de Floride et au Florida Natural History Museum (Etats-Unis), et de Julen Torrens Baile, un étudiant en master de l'Université de Navarre (Espagne).

 

Un jury d'experts a évalué les contributions et a décidé de récompenser le travail de M. Belitz, qui travaille sur les analyses et flux de données améliorant les prédictions de modélisation des effets du changement climatique sur la temporalité et la fréquence de la reproduction des insectes.

 

Le jury a également récompensé M. Torrens Baile, proposé comme candidat par la délégation espagnole du GBIF, pour son développement de protocoles - ainsi qu'un algorithme - afin de préparer l'ingestion de données d'occurrences pour améliorer leur qualité. Ces protocoles sont ensuite testés sur des modèles de distribution d'espèces (MDS) pour 12 espèces de poissons d'eau douce considérées comme envahissantes dans la péninsule ibérique.

 

 

Plus d'informations sur les travaux de Michael Belitz et Julen Torrens Baile sont disponibles en ligne (en anglais).

 

Revenir en haut