Mardi 04 Août 2020

Janvier 2020

Depuis sa création fin 2012, Les Herbonautes ont informatisé plus de 350 000 spécimens d'herbiers comptabilisant plus de 4,5 millions de contributions.

 

De la science participative et une banque de presque 10 millions d'images sont mis à disposition pour constituer des jeux de données pour vos travaux de recherche.

 

Modalités de participation

 

Envoyer votre projet avant le 31 mars 2020 à contact@recolnat.org avec en sujet "LesHerbonautes2020".

 

Chaque projet doit contenir :

  • une présentation de celui-ci (en PDF) le décrivant, les données recherchées (taxonomie, géographie, histoire etc.) ; si besoin de création de nouveaux champs (spécifiez lesquels) et en quoi la plateforme LesHerbonautes pourrait être utile
  • un texte de présentation grand public (en PDF) qui sera diffusé sur la plateforme des Herbonautes accompagné de photographies illustrant le sujet
  • une proposition de calendrier pour le déroulement de la mission.

 

Si le projet est retenu, le candidat s’engage :

  • à suivre le déroulé de sa mission sur la plateforme lesherbonautes.mnhn.fr
  • à informer l'équipe des Herbonautes de toutes utilisations des données issues du programme : publication, communication etc.
  • à mentionner l’acronyme du programme “E-RECOLNAT-ANR-11-INBS-0004” dans toutes les publications et supports de communication réalisés à partir des données recueillies via Les Herbonautes.

 

La plateforme des Herbonautes s’engage :

  • à accompagner le candidat à la prise en main de la plateforme
  • à mettre en place la mission et à animer la communauté des Herbonautes
  • à faire parvenir au candidat un fichier d’export (format csv) des données renseignées par les participants.

 

Les critères de sélection sont :

  • la pertinence du sujet
  • la faisabilité en termes des données recherchées et de calendrier.

 

 

Une fois les lauréats sélectionnés par le comité scientifique de l’infrastructure, un calendrier de passage sera défini pour une programmation des missions harmonieuse selon les différents sujets proposés.

 

Deadline : 31 mars 2020

 

Pour plus d'information :  http://lesherbonautes.mnhn.fr/contents/appelaprojets

L'appel à projets pour la contribution à la connaissance naturaliste est relancé pour l'année 2020.

 

Cet appel à projets s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou conservation de la biodiversité, par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).

 

Les propositions devront être envoyées au plus tard le 9 février 2020 à l'adresse aap-inpn@mnhn.fr

 

PDF de l'appel à projets INPN : http://www.gbif.fr/sites/default/files/Appel_projets_INPN_2020.pdf

Au nom du réseau des participants nationaux, le Secrétariat du GBIF a le plaisir de lancer l'appel à candidature pour le Young Researchers Award 2020 (prix des jeunes chercheurs). Ce programme annuel vise à favoriser la recherche et la découverte innovantes en informatique sur la biodiversité par des étudiants dont les travaux de master ou de doctorat reposent sur des données diffusées par le biais du GBIF.

 

Comme les années précédentes, le programme 2019 offrira deux prix de 5000€ chacun, marquant la reconnaissance du travail de deux étudiants (un de master, l'autre doctorant, de préférence). Ces deux étudiants seront nommés par les pays participants GBIF.

 

Les lauréats seront sélectionnés parmi le groupe de candidats dont les noms seront reçus par le Secrétariat du GBIF avant le 15 mai 2020. Les gagnants seront annoncés à l'été ou au début de l'automne 2019.

 

Dates limites nationales pour 2020

Bien que la date limite de réception des candidatures au Secrétariat du GBIF soit le 15 mai, les dates limites locales s'appliquent !

 

Le GBIF.org publiera les délais nationaux au fur et à mesure qu'il les recevra et publiera des notifications via son flux Twitter en utilisant le hashtag #YoungResearchers.

 

Eligibilité

Les candidats doivent être inscrits à un programme d'études supérieures universitaires pour être admissibles à la bourse. Les candidats doivent être soit

    a) citoyens d'un pays participant au GBIF
ou
    b) étudiants dans un établissement situé dans un pays participant au GBIF

Les candidatures peuvent provenir de la délégation GBIF du pays de citoyenneté du candidat ou du pays de l'institution d'accueil du candidat.

 

Processus de soumission et délais

Les étudiants qui demandent une nomination doivent s'adresser au chef de délégation d'un pays votant ou associé au GBIF (voir la liste complète). Les participants nationaux sont responsables des délais et processus de réception et de traitement des candidatures qu'ils établissent. En conséquence, les étudiants des cycles supérieurs qui demandent une nomination peuvent consulter les sites Web de leurs point nodal (au GBIF) ou contacter directement le chef de délégation ou le gestionnaire de nœud.

 

Les propositions des étudiants sont d'abord examinées et priorisées au niveau national. Les nœuds nationaux du GBIF sont encouragés à travailler en étroite collaboration avec les communautés académiques et les établissements d'enseignement supérieur dans leurs pays et toucher aux programmes universitaires et groupes de recherche pertinents.

 

Les chefs des délégations nationales peuvent soumettre un maximum de deux candidatures au Secrétariat du GBIF à youngresearchersaward@GBIF.org.

 

La date limite de soumission est le 15 mai 2020.

 

Les chefs des délégations doivent s'assurer que les soumissions sont complètes et inclure tous les éléments énumérés ci-dessous. Les soumissions de propositions incomplètes ne seront pas considérées.

 

Elements nécessaires pour une proposition

Les candidats doivent préparer leurs propositions et leurs dossiers de candidature de telle sorte que les éléments cités ci-dessous soient inclus dedans :

  • un résumé du sujet de recherche (200 mots)
  • une description du projet (maximum 5 pages, Arial 12 points) qui décrit
    • l'intérêt de la recherche et la(es) question(s) qu'elle aborde.
    • le rôle des données accessibles via le GBIF pour répondre à ces questions. Les propositions de recherche doivent clairement démontrer comment l'étude intègre les données mobilisées à travers le GBIF. Les étudiants ayant des questions sur les données accessibles via le GBIF devraient travailler avec les conseillers académiques, leur nœud national GBIF, le Secrétariat du GBIF ou les membres du Comité scientifique pour améliorer la compréhension de ces données.
    • la portée de la recherche, le plan, les méthodologies, les références bibliographiques pertinentes et le calendrier.
    • le cas échéant, une description ou un extrait d'un plan de gestion des données décrivant comment les données relatives à la recherche sont publiées ou seront préparées pour publication dans le réseau GBIF.
  • Curriculum vitae du candidat étudiant, y compris les informations complètes de contact de l'institution d'origine.
  • Documents complémentaires :
    • Une lettre officielle du mentor/superviseur de l'étudiant dans la faculté certifiant que le candidat est un étudiant en règle dans le programme d'études supérieures de l'université.
    • Au moins une, et pas plus de trois, lettres d'appui de chercheurs reconnus, actifs dans un domaine qui englobe et intègre l'informatique dans la biodiversité (ex : génétique, composition et caractères des espèces, biogéographie, écologie, systématique, etc.)

 

Processus de sélection et critères

Le Comité scientifique du GBIF examinera les candidatures et sélectionnera les lauréats des Young Researchers Awards.

Les critères pour les récompenses incluent:

  • l'originalité et l'innovation
  • l'utilisation et l'importance stratégique de données accessibles via le GBIF
  • l'efficacité mesurable et son impact sur l'avancement de l'informatique dans la biodiversité et/ou la conservation de la diversité biologique

Les propositions qui ne sont pas sélectionnées peuvent être mises à jour et soumises à nouveau pour examen dans les années suivantes.

Les lauréats sont censés reconnaître le soutien du GBIF lors de la diffusion des résultats de leurs recherches par le biais de publications évaluées par des pairs, de présentations lors de réunions professionnelles et via d'autres médias.

 

Voir l'article original (en anglais) ici

 

Plus d'information concernant le GBIF Young Researchers Award (en anglais) ici

 

Tigre de jardin (Arctia caja), paroisse de Jõgeva, Estonie. Photo 2015 par E. Ervasti via les observations de la plate-forme PlutoF, sous licence CC BY-SA 4.0.

En 2019, 7 data papers avec au moins un des auteurs affilié à une institution française ont été publiés dans des revues à comité de lecture. Cela porte à 33 le total de data papers français disponibles sur notre site.

Les data papers publiés en 2019 par au moins un auteur français sont les suivants :

  • Aquatic eDNA for monitoring French Guiana biodiversity. Murienne J, Cantera I, Cerdan A, Cilleros K, Decotte J-B, Dejean T, Vigouroux R, Brosse S (2019). Biodiversity Data Journal 7: e37518.  https://doi.org/10.3897/BDJ.7.e37518
  • The PPEAO experimental fishing dataset: Fish from West African estuaries, lagoons and reservoirs. Simier M, Ecoutin J, Tito de Morais L (2019). Biodiversity Data Journal 7: e31374. https://doi.org/10.3897/BDJ.7.e31374
  • A benchmark dataset of herbarium specimen images with label data. Dillen M, Groom Q, Chagnoux S, Güntsch A, Hardisty A, Haston E, Livermore L, Runnel V, Schulman L, Willemse L, Wu Z, Phillips S (2019). Biodiversity Data Journal 7: e31817. https://doi.org/10.3897/BDJ.7.e31817
  • Continental data on cave-dwelling spider communities across Europe (Arachnida: Araneae). Mammola S, Cardoso P, Angyal D, Balázs G, Blick T, Brustel H, Carter J, Ćurčić S, Danflous S, Dányi L, Déjean S, Deltshev C, Elverici M, Fernández J, Gasparo F, Komnenov M, Komposch C, Kováč L, Kunt KB, Mock A, Moldovan O, Naumova M, Pavlek M, Prieto CE, Ribera C, Rozwałka R, Růžička V, Vargovitsh RS, Zaenker S, Isaia M (2019). Biodiversity Data Journal 7: e38492. https://doi.org/10.3897/BDJ.7.e38492
  • Fungi of French Guiana gathered in a taxonomic, environmental and molecular dataset. Jaouen, G., Sagne, A., Buyck, B. et al. Fungi of French Guiana gathered in a taxonomic, environmental and molecular dataset. Sci Data 6, 206 (2019) https://doi.org/10.1038/s41597-019-0218-z
  • Standardised inventories of spiders (Arachnida, Araneae) of Macaronesia I: The native forests of the Azores (Pico and Terceira islands) Malumbres-Olarte J, Cardoso P, Crespo L, Gabriel R, Pereira F, Carvalho R, Rego C, Nunes R, Ferreira M, Amorim I, Rigal F, Borges P (2019). Biodiversity Data Journal 7: e32625. https://doi.org/10.3897/BDJ.7.e32625
  • FLOTROP, a massive contribution to plant diversity data for open ecosystems in northern tropical Africa Taugourdeau, S., Daget, P., Chatelain, C. et al.. Sci Data 6, 118 (2019) https://doi.org/10.1038/s41597-019-0120-8

 

Le Data Paper est une publication scientifique dont le but principal est de décrire un jeu de données ou un ensemble de jeux de données, plutôt que de rendre compte de résultats de recherche.

L'objectif est de créditer et de valoriser les efforts réalisés par les scientifiques et les institutions qui rendent accessibles leurs données à la communauté scientifique.
Une fonction supplémentaire intégrée depuis la version 2.0.2 de l'outil de publication du GBIF génère automatiquement un manuscrit à partir des métadonnées donnant les informations clés sur un jeu de données accessible via le GBIF.org.
Ce manuscrit peut alors être soumis pour publication éventuelle dans l'une des publications Pensoft (Biodiversity data Journal, ZooKeys, PhytoKeys, BioRisks, NeoBiota), après examen par les pairs, ou dans d'autres publications scientifiques telles que Nature Conservation.

Revenir en haut