Dimanche 26 Janvier 2020

Novembre 2016

GEO BON  mène actuellement une enquête pour mieux comprendre les sciences citoyennes en Europe.

Cela permettra de fournir une première base pour le développement d'un observateur open-source proposé par la Commission européenne. Cela servira également comme suivi de  la première conférence internationale de l'ECSA.

Pour y répondre, suivez le lien suivant (date limite : 7 novembre) :    https://lamapoll.de/Citizen_Science

Cette étude  est destinée aux coordonnateurs de projets scientifiques citoyens ainsi qu'aux organismes qui les financent.       

Elle est menée dans le cadre d'un projet de recherche financé par la Commission européenne qui vise à suivre les tendances des Open Sciences en Europe. Le but final étant de mettre en place un moniteur dédié à  ce sujet.

Les résultats seront distribués à tous les participants et, le cas échéant, pourront éventuellement être affichés ultérieurement sur les sites Internet de la Commission européenne.

Après évaluation des 16 contributions reçues dans le cadre du Challenge Ebbe-Nielsen 2016 lancé par le GBIF, les résultats ont été dévoilés lors du public symposium pendant la réunion annuelle du GBIF qui s’est déroulé à Brasilia au Brésil.

Le 1er prix a été attribué à Alejandro Ruete, un biologiste spécialisé dans la conservation des populations écologique en Argentine  pour sa soumission du projet Exploring ignorance in space and time : approche qui consiste  à mesurer et comparer l'écart spatial et temporel dans les données de la biodiversité. Il est actuellement en  post-doc à l’université Suédoise des sciences Agriculturales à Uppsala.

Deux contributions se partagent la seconde place :
 - Sampbias, développé par Alexander Zizka, Alexandre Antonelli et Daniele Silvestro ; trois chercheurs basés à l’université de Gothenburg, Suède.
 - GBIF Coverage Assessment Tools, crée par Walter Jetz, Jeremy Malczyk, Carsten Meyer, Michelle Duong, Ajay Ranipeta et Luis J. Villanueva ; une équipe internationale qui travaille depuis les Etats-Unis, l'Afrique du Sud et l'Allemagne
 
Trois autres projets ont eu une mention honorable :

 - crowdgap par Jesus Orozco,

 - Towards global-scale species distribution models par Aafke Schipper, Jasmijn Rost, Daniela Remenska et Valerio Barbarossa,
 - BioGeoBias par Laurens Geffert,

 

Plus d'informations sur cette page (en anglais).

 

Image de la soumission "Ignorance of GBIF data on European Amphibians summarized per ecoregion" : méthode développé par des scientifique de donnée basé en Suède cherchant à calculer “Where and when is data enough?”

Revenir en haut