Samedi 28 Novembre 2020

Le GBIF publie un nouveau guide pour la publication des données sur les espèces sensibles

Le GBIF a publié aujourd'hui une nouvelle publication conçue pour offrir des conseils sur la manière de rendre les données d'occurrence des espèces rares, menacées et ayant une valeur commerciale aussi disponibles que possible et aussi protégées que nécessaire.

Dans Current Best Practices for Generalizing Sensitive Species Occurrence Data (Meilleures pratiques actuelles pour la généralisation des données sur les occurrences d'espèces sensibles), le botaniste australien et expert en informatique de la biodiversité Arthur D. Chapman propose une mise à jour complète du guide qu'il a co-rédigé en 2008. Le "guide des espèces sensibles" représente également la première publication finalisée à partir d'une série de première documentation numérique coordonnée par le secrétariat du GBIF et commandée par le biais de VertNet.

La communauté GBIF cherche depuis longtemps à trouver un équilibre éthique entre l'accès libre et gratuit aux données sur la biodiversité au service de la science et de la société et le risque de partager trop d'informations spécifiques sur les taxons "sensibles" - ces organismes dont les petites populations, menacées ou économiquement rentables, peuvent être mises en péril par une meilleure connaissance de leur localisation.

Je suis heureux d'avoir l'occasion de mettre à jour la documentation sur les meilleures pratiques actuelles, a déclaré M. Chapman. La nouvelle publication intègre l'expérience collective des institutions qui ont mis en œuvre des politiques au cours de la dernière décennie ou plus. J'espère qu'elle aidera non seulement les éditeurs de données, mais aussi les utilisateurs de données, qui pourront mieux apprécier l'impact de l'utilisation de documents généralisés pour protéger les espèces sensibles et saisir le sens de la généralisation à différentes précisions.

La gestion des données sur les espèces sensibles nécessite la confiance, la collaboration et une compréhension commune de ce qui constitue un comportement éthique, a déclaré Laura Russell, responsable de programme pour la participation et l'engagement au secrétariat du GBIF. Le guide mis à jour offre un aperçu actuel important de la manière dont nous pouvons partager les données sur les taxons sensibles de la manière la plus responsable possible et accroître notre compréhension de ces taxons tout en les protégeant des dangers.

Les prochains titres de la première édition numérique comprennent un guide pour la publication des occurrences dérivées de l'ADN, un Guide en langue espagnole pour l'utilisation d'OpenRefine et un trio de géoréférencement des titres.

 

Banksia cuneata, Australie occidentale, classée en danger critique d'extinction sur la liste rouge mondiale des espèces de l'UICN.
Photo 2019 Jenny Donald via iNaturalist Research-grade Observations, license CC BY-NC 4.0

 

Lire l'article original

Revenir en haut