Lundi 19 Novembre 2018

Le GBIF.org atteint et dépasse 1 milliard d'enregistrements d'occurrences d'espèces.

Image d'illustration de l'article1 milliard donnees GBIF

Le GBIF.org a dépassé le milliard d’enregistrements d’occurrences d’espèces le 4 juillet 2018, grâce à une série de données provenant de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel, incluant cette observation d’une anémone à collerette (Metridium dianthus) près de Saint-Pierre et Miquelon, archipel français dans l’Atlantique Nord-Ouest. L’enregistrement de cet animal invertébré marin est l’un des 150 097 récoltés par BioObs (Base pour l’inventaire des observations subaquatiques), un outil scientifique citoyen qui permet aux plongeurs d’en apprendre davantage sur l’environnement marin tout en contribuant à un inventaire national des espèces sous-marines.

Cette étape symbolise une réalisation collective majeure, rendue possible grâce au travail du réseau GBIF, un partenariat diversifié de plus de 1.200 organisations publiques et privées du monde entier issues de 123 pays.

La France y contribue activement et se place en 5e position des pays fournisseurs de données au GBIF. Cela grâce au travail de l’ensemble des producteurs nationaux : 50 éditeurs français (Muséums, Instituts de recherche, Associassions, Universités…) qui partagent actuellement plus de 549 jeux de données avec l’aide apportée par l’équipe du GBIF France, intégré dans l’UMS PatriNat.  

PatriNat qui contribue aujourd’hui  à passer le cap du milliard grâce au travail de l’ensemble des naturalistes bénévoles ou professionnels qui alimentent, dans le cadre du SINP, la plateforme nationale des données de biodiversité portée par l’INPN

 

Plus d'information sur le GBIF.org (en français) sur cette page et sur les réseaux sociaux :

 

 

Frilled anemone (Metridium dianthus). Photo by B. Guichard, Agence Française pour la Biodiversité, licensed under CC BY-NC-SA 4.0

Mots-clés associés: 
Revenir en haut