Mettre des données en ligne

Un fournisseur de données qui connecte son information au GBIF rend ses données plus visibles, plus faciles à utiliser et démultiplie leur utilité en les intégrant dans la communauté mondiale de l’information sur la biodiversité.

Cependant, ces données restent les siennes, et il conserve le contrôle sur son information. Il conserve aussi le droit de ne donner qu’une partie de ses informations s’il estime que le reste est trop sensible pour être rendu public ; dans ce cas, le GBIF met aussi à sa disposition des outils de réflexion à ce sujet qui permettent à la fois de protéger la biodiversité étudiée et de rendre public le plus d’informations possibles.

Le GBIF France peut héberger certaines bases de données connectées au GBIF, mais il est aussi possible de connecter des bases de données qui resteront sous le contrôle physique de leur institution d’origine. Ainsi, une base qui reste un document de travail, changeant au fur et à mesure des recherches, n’est pas figée, et l’information disponible à travers le GBIF reste mise à jour automatiquement.

De même, le GBIF n’est pas responsable de la qualité ou de l’exactitude des données qui sont connectées au portail central. Cette responsabilité demeure celle du fournisseur originel. Cependant, le GBIF est en train de développer des outils de vérification automatique, notamment en termes de géoréférencement, qui peuvent être mis à la disposition des fournisseurs s’ils le désirent lors de la connexion au portail.

Lors de la connexion d’une base au portail, un protocole personnalisé est mis en place, dans lequel notre équipe accompagne le fournisseur au niveau technique pour faciliter la connexion. De même, le GBIF organise régulièrement des sessions de formation pour familiariser utilisateurs et fournisseurs aux standards et aux outils techniques développés par le programme.

Pour toutes questions, contactez notre équipe.